La Grande Evasion

Tous les jeudis et vendredis de 13:00 à 15:30 sur Vivacité

Plus d'infos

L'Art du Flamenco, classé par l'Unesco

L'Art du Flamenco, classé par l'Unesco
L'Art du Flamenco, classé par l'Unesco - © Tous droits réservés

La croisière qu’on vous offre, avec Croisieurope, sur le Guadalquivir, va vous plonger au cœur des traditions andalouses. On a déjà parlé de la gastronomie, du vin de Xérès, des chevaux et des taureaux… Mais on n’a pas encore vraiment parlé du flamenco… On connaît le flamenco, avec ses superbes danseuses à robes colorées avec frous-frous et castagnettes. Le flamenco fait partie du folklore espagnol en général, mais c’est un art qui est né en Andalousie, classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Le flamenco, c’est un chant, une danse et un accompagnement (guitare, claquette, castagnettes, tapes dans les mains…) inventés par le peuple. Il y a plusieurs théories sur son origine (il viendrait des gitans, des Juifs ou des Arabes qui ont occupé la région), mais le plus vraisemblable serait que le flamenco serait né de l’influence de tous ces peuples qui sont passés par ici.

Le flamenco, c’est une musique très expressive… Dans les chants, on exprime toujours un sentiment: le chagrin, la joie, la peur, par exemple, avec des mots simples et donc directs et sincères. Le flamenco peut être chanté par des hommes ou des femmes, tout comme il peut être dansé par des hommes et des femmes, mais selon des techniques différentes. Les hommes vont mettre plus de vigueur dans les pieds, tandis qu’une femme va être plus sensuelle dans ses mouvements. Selon l’émotion de la chanson, les techniques de danse dont différentes. Et le flamenco est encore vraiment joué dans les fêtes religieuses, les fêtes privées et dans de nombreux festivals et événements à la mode, car c’est un art qui renaît, qui se mélange à d’autres influences aussi. Il y a beaucoup d’écoles de flamenco et on peut même l’étudier à l’université en Andalousie. C’est aussi un art qui fédère les différentes communautés qui cohabitent en Andalousie.

En Andalousie, comment on fait, nous touristes, pour découvrir le flamenco? Sur le bateau, vous aurez déjà droit à un show privé, avec une bonne troupe. Sinon, il faut aller dans un "tablao", un cabaret spécialisé dans flamenco (il y en a beaucoup), avec une déco qui nous plonge dans l’univers flamenco (châles de danseuses, capes de torero, photos des stars du flamenco…). Dans ces cabarets, on assiste aux spectacles en dégustant la cuisine andalouse typique. Vous pourrez vous adresser aux offices de tourisme pour connaître les bonnes adresses de ces cabarets et réserver (car les cabarets célèbres sont fort demandés).

Il y a aussi des Routes du Flamenco… Il y a différentes routes à suivre dans ce coin de l’Andalousie, qui passent par les villes de Jerez de la Frontera, Cadix et Triana (quartier de Séville), les berceaux du flamenco, ou vers des lieux où sont nés ou qui ont inspiré les grandes légendes du flamenco, comme Camarón de la Isla ou Paco de Lucía. Le long de ces routes, vous pourrez suivre ou participer à des cours de flamenco dans les écoles, aller dans les cabarets et les musées dédiés au flamenco. On peut aussi assister à de grands festivals du genre: comme la biennale du flamenco de Séville ou le festival de guitare de Cordoue… Il y a aussi toutes les boutiques de costumes, et même des tailleurs spécialisés!

Toutes les infos sur CroisiEurope : www.croisieurope.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

Recevoir