La Grande Evasion

Plus d'infos

Entre Périgord et Quercy... et si on parlait gastronomie ?

Cette région dans laquelle nous sommes cette semaine, entre Périgord et Quercy, est un véritable paradis pour les gastronomes. Vous nous emmenez découvrir tout ce que les gagnants de vendredi pourront boire et manger durant leurs vacances… Ils pourront déguster les nombreux produits et spécialités du terroir, certains bénéficiant d’Appellations d’Origine Contrôlées (AOC) et d’Appellations d’Origine Protégées (AOP), ou d’Indications Géographique Protégée (IGP); toutes des certifications qui indiquent que ces produits sont à la fois qualitatifs et liés à leur terroir (il serait impossible de reproduire ailleurs). Parmi les spécialités, il y a évidemment le canard et le foie gras de canard, qu’on mange en pâté, ou entier (cru, mi-cuit ou cuit); et la canard lui-même qu’on déguste en confit ou en magret par exemple. Il existe une Route du Foie Gras dans le Périgord, qu’on peut suivre pour se rendre directement chez les producteurs ou dans des restaurants servant du foie gras d’origine certifiée Périgord.

 

Autre grand produit phare: la truffe noire, surnommée le diamant noir (car rare et chère), que les chiens truffiers récoltent au pied des chênes sous lesquels ils poussent et qui sont vendus sur les marchés truffiers (organisés en saison, de mi-novembre à mi-mars). C’est tout un spectacle d’aller voir ces marchés truffiers, certains réservés surtout aux professionnels, où les restaurateurs et les négociants viennent très tôt le matin pour dénicher les meilleures truffes et ces truffes sont négociées en toute discrétion, en chuchotant. On peut voir ce spectacle devant la mairie de Sarlat (cité médiévale, capitale du Périgord Noir), tous les mercredis après-midi. Le grand public, lui, peut venir acheter ses truffes à Sarlat, à la même période, sur le marché de détail tous les samedis matin. Les truffes y sont contrôlées avant d’être vendues donc on est sûrs de la qualité. Cher donc: minimum 450 euros le kilo, mais il n’y a besoin que de minuscules morceaux pour assaisonner une omelette ou des pâtes (délicieux avec de la crème). A la mi-janvier, il y a aussi la Fête de la Truffe, à Sarlat: une fête réservée au grand public, avec notamment des stands de dégustation et des ateliers culinaires menés par des grands chefs.

 

En Périgord et dans le Quercy, on déguste aussi des fruits de qualité… On peut citer le melon du Quercy (cultivés à la main par des petits producteurs) et les fraises du Périgord (on est en pleine saison), dont les variétés le plus connues sont la Gariguette et la Mara des Bois; des fruits qui accompagnent très bien le canard dans différentes préparations; les fraises vont aussi très bien avec les fromages de chèvre du crû, comme le Cabécou et le Rocamadour (le plus fondant des fromages de chèvre). Avec le fromage, on déguste aussi les noix du Périgord et du Quercy, avec lesquelles ont fait aussi des gâteaux aux noix, de l’huile de noix, des noix caramélisées, de la liqueur de noix…

 

Et puis, on produit du vin dans la région… On peut citer le Bergerac, le Monbazillac (vin liquoreux), le Côteau du Quercy, le vin de Domme… Rien que le vin de Bergerac regroupe 13 AOC différentes (en blanc, rouge ou rosé), réparties sur 13.000 hectares de vignes, avec de plus en plus de productions bios.

Pour plus d'infos : https://www.belambra.be/  :  LE n°1 des clubs de vacances en France.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK