La Grande Evasion

Plus d'infos

Découverte de la gastronomie sicilienne

Après les superbes villes, plages et paysages de Sicile que les gagnants pourront découvrir grâce à notre partenaire Emozioni, au départ de la Casa Damma, l’agritourisme où ils vont séjourner. Aujourd’hui, parlons de gastronomie… Parce que la gastronomie fait partie des grands plaisirs d’un voyage en Sicile, surtout quand on séjourne en agritourisme, puisqu’on loge directement chez des producteurs. En plus, à la Casa Damma, il y a un bon resto du terroir et des cours de cuisine sont proposés. Alors, pour vous mettre en appétit, je vous ai préparé un petit topo de ce que l’on mange et de ce que l’on boit en Sicile, les recettes, les produits typiques… Et, bien évidemment, la cuisine sicilienne se rapproche de la cuisine italienne en général, mais elle a aussi été influencée par les différents peuples qui ont pris le contrôle de l’île, notamment des Grecs et des Arabes, avec aussi un grand mélange entre les produits de la terre et de la mer. Donc ça fait une gastronomie d’une grande richesse.

Et évidemment, ici, on cuisine à l’huile d’olive… Comme dans tous les pays méditerranéens (d’ailleurs on voit de nombreux oliviers sur l’île). On cuisine donc le poisson (surtout du thon et de l’espadon) et parmi les ingrédients principaux, on trouve le sel marin (qui est produit dans les salins de l’Ouest de l’île), les câpres, l’ail, les oignons, les tomates, l’aubergine... Les pâtes sont bien évidemment toujours très présentes; chaque partie de l’île a sa recette spécifique en la matière. On produit aussi beaucoup de vin et de fromage sur l’île. Le vin est produit depuis l’antiquité: des des blancs, des rosés, des rouges (comme le très connu Nero d’Avola) mais aussi du vin liquoreux, comme le Marsala et le Malvasia. Côté fromages, les Siciliens en font à base de lait de vache, de chère ou de brebis et 5 fromages bénéficient d’une Appellation d’Origine Contrôlée, comme le caciocavallo, le pecorino ou le Provola. Vous pourrez trouver et déguster ces vins et fromages directement chez les producteurs ou sur les marchés colorés, ou encore dans les bars à vins (enoteca).

Et quand on est au resto, on commande quoi si on veut goûter les grandes spécialités? Vous pouvez commander un cuscusu (sorte de couscous de poissons à la sicilienne, recette influencée par le monde arabe). Il y a aussi les arancini (des boulettes de riz panées et frites, fourrées à la viande, aux petits pois et à la sauce tomates). Pour ceux que ça tente, on peut aussi citer le Stigghiole, un repas du "pauvre": intestins d’agneau assaisonnés, embrochés et cuits au grill + Le poulpe juste bouilli, servi tel quel, en entier… La Sicile a aussi sa pizza, la Sfincione, à base de tomates, d’oignons, avec une pâte beaucoup plus épaisse et souple. Perso, j’ai adoré, comme spécialité, la Caponata: une sorte de ratatouille un peu sucrée avec de l’aubergine, des câpres, des olives, des oignons, des tomates; le tout cuit avec du vinaigre et de l’huile d’olive. On mange ça chaud ou froid, comme plat unique avec du pain.

Et puis, pour les gourmands, il y a une grande tradition des desserts en Sicile… Il y a les glaces bien sûr et les granités (notamment au citron ou aux amandes, qui se mangent déjà au petit déj, avec de la crème fraîche et de la brioche) et plein de pâtisseries et notamment les Cannoli, des tubes de pâtes frites de 15-20 cm, fourrés de crème à base de ricotta. C’est gras, mais c’est trop bon.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK