La Grande Evasion

Plus d'infos

Carte postale des Seychelles

Cette semaine, c’est le rêve: on vous offre des vacances aux Seychelles… Une destination qui fait immanquablement penser aux plages paradisiaques. Mais on va voir toute cette semaine que les Seychelles ont bien plus à offrir… Il y a déjà tout l’art de vivre créole à découvrir, mélange des différentes cultures qui peuplent l’archipel. La population des Seychelles est composée des descendants des colons français et anglais qui se sont installés ici les premiers (18-19e s); il y a aussi les descendants des esclaves africains et des immigrants indiens et chinois, arrivés pour travailler après l’abolition de l’esclavage au 19e s. Toutes les influences de ces peuples se reflètent dans la cuisine, dans l’art et dans la culture en général. Et au niveau des paysages, il y a bien sûr les plages paradisiaques, certaines considérées comme les plus belles du monde. Sur les eaux couleurs lagon, on pratique les sports nautiques et la plongée sous-marine; c’est un must de plonger aux Seychelles. On peut aussi partir en croisière à bord de voiliers, faire du parachute ascensionnel, faire de la pêche au gros… Mais, aux Seychelles, il y a aussi la montagne, où on fait du trekking au milieu de la végétation tropicale. Il y a aussi des spas magnifiques… Tout ça sous des températures toujours entre 24 et 35°, et à l’abri des cyclones et des grandes moussons.

Pour situer, les Seychelles, c’est un archipel en plein milieu de l’océan Indien… Au nord de Madagascar, entre l’Inde et les côtes africaines. C’est le plus petit pays du continent africain, qui se compose de 115 îles et îlots, mais 90% des habitants sont répartis sur les 3 îles principales: Mahé (l’île capitale), Praslin et la Digue. Ces îles ont chacune leur identité, mais toutes une faune et une flore d’exception, avec des espèces rares et étonnantes, comme la plus petite grenouille de la planète ou l’arbre méduse. Les autorités ont mis en place une politique de conservation de la nature, du coup les îles ont gardé leur nature intacte. Ce sont de véritables sanctuaires, pas du tout défigurée par un tourisme de masse. Au contraire, le tourisme est contrôlé. Par exemple, certaines îles sont accessibles aux touristes mais en nombre limité et à des heures précises. D’autres îles abritent seulement un hôtel, et d’autres ne peuvent même pas être habitées. Toujours en parlant de nature, on trouve aux Seychelles 2 sites classés par l’Unesco pour leur écosystème unique: la vallée de Mai à Praslin et l’Atoll d’Aldabra, le plus grand atoll de corail émergé au monde (atoll = île en forme d'anneau, constituée de récifs coralliens, qui entoure un lagon).

Aller aux Seychelles, c’est un rêve pour beaucoup de monde et ça paraît un peu inaccessible. Mais finalement, ce n’est pas si cher et compliqué… On prend l’avion de Bruxelles et, hop, 13h30 de vol plus tard (avec 1 escale comprise dans ce temps), on arrive à l’aéroport de Mahé. Donc, finalement, c’est pas plus long qu’aller en Thaïlande, et l’avantage est que le décalage horaire n’est que de 2h; donc on n’est pas crevés quand on arrive. Au niveau des formalités, il suffit d’un passeport et pas besoin de vaccins, car pas de maladies tropicales sur l’archipel. Le prix des billets d’avion tourne autour des 700-800 euros, donc pas plus cher que d’autres destinations lointaines. Pour loger, il y a des hôtels de rêve, mais aussi des petits hôtels de charme, des chambres d’hôtes, des bungalows ou appartements à louer, déjà pour 70 euros la nuit. Vous voyez que le paradis est accessible!

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK