La Grande Evasion

Tous les lundis et samedis de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

À table! Gastronomie et restaurants grecs...

 À table! Gastronomie et restaurants grecs...
À table! Gastronomie et restaurants grecs... - © YelenaYemchuk - Getty Images/iStockphoto

 

Très importante lors d’un voyage en Grèce: la gastronomie… Manger fait ici vraiment partie de la bonne expériences des vacances… La cuisine grecque, vous la connaissez déjà grâce aux restaurants grecs qu’on a en Belgique. C’est une cuisine très savoureuse et copieuse, avec des recettes phares: la moussaka, les dolmatès (feuilles de vignes farcies), le tzatziki, le tarama (mousse d’œufs de poissons), les mezze, la salade grecque avec des olives et de la feta (feta qui a été protégée en 2005; désormais on ne peut plus la produire qu’en Grèce)… Sur place, on retrouve tout cela et d’autres spécialités et produits du terroir, selon chaque région.

Dans le Péloponnèse, l’un des produits les plus importants est l’olive de Kalamata, qui bénéficie d’une appellation d’Origine Protégée (AOP). On la trouve sur toutes les tables, à déguster telle quelle, en tapenade ou en huile. En fait, Kalamata est le second terroir exportateur d’olives de la Grèce (après la Crète). C’est pour cela que vous verrez des oliveraies qui s’étendent sur des kilomètres entre le Mont Taygète et la Méditerranée, ce qui donne de superbes paysages. Mais, dans le Péloponnèse, on produit aussi vin, fromage, miel, aubergines et agrumes (surtout des oranges)…

Parmi les autres spécialités grecques en général, il y a les calamars frits, les poulpes et les souvlaki (brochettes de petits morceaux de viande qu’on sert dans un épais pain pita, avec sauce tzatziki et légumes). Côté desserts, on sent vraiment l’influence turque (puisque les Turcs ont longtemps régné sur la Grèce). Les pâtisseries typiques (baklava, kaidafi…) ressemblent fort aux pâtisseries orientales qu’on connaît chez nous, très sucrées, avec du miel… Il faut aussi savoir que, dans les restaurants en Grèce, il n’y a pas de carte de desserts. On propose souvent de la pastèque ou du melon, ou quelques pâtisseries, ou encore un yaourt au miel.

Dans les restaurants, tout est toujours cuisiné maison, avec les produits frais du marché, même dans les villes. Là où l'on mange le mieux, bien souvent, ce sont des les "tabernas", les petites tavernes traditionnelles (avec nappes à carreaux), qu’on trouve dans les petits ports de pêche ou dans les montagnes. Il y a des tavernes qui fonctionnent sans menu et qui cuisinent quelques plats du jour avec les produits qu’ils ont - légumes de leur jardin, viande de la ferme d’à côté, poisson pêché le matin-même. Certains proposent d’aller choisir le plat en cuisine. Dans les tavernes, c’est le contenu de l’assiette et la convivialité qui comptent; on ne fait pas de chichis, d’ailleurs bien souvent il faut mettre la table soi-même (on nous apporte les couverts dans une corbeille avec le pain). Tous les plats sont souvent servis en même temps au milieu de la table et tout le monde partage.

En plus des tavernes, vous pourrez aussi aller manger dans des ouzeries, des sortes bars où on sert de l’ouzo (mais aussi d’autres boissons) qu’on accompagne de mezze (assortiment d’entrées). Il y a aussi des comptoirs à grillades, où on sert des souvlakis et des pittas à manger debout. Et bon à savoir: les restos servent toute la journée!

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK