Hainaut Matin

Plus d'infos

Saints de glace du 11 au 15 mai 2020 : leur réelle signification

Saints de glace du 11 au 15 mai 2020 : leur réelle signification
Saints de glace du 11 au 15 mai 2020 : leur réelle signification - © Rosemary Calvert - Getty Images

La semaine dernière, on se disait que profondément endormis, ils laisseraient place à de belles journées estivales. Les anciens ne seront certes pas étonnés du changement brutal de temps et vous affirmeront fermement : on n’échappe jamais aux saints de glace !

Saints de glace du 11 au 15 mai 2020

On les appelle les saints de glace parce qu’à cette période de l’année, nos aïeuls avaient déjà remarqué qu’un refroidissement était possible et que jusqu’à la fin des saints de glace, on pouvait encore être soumis à des descentes d’air polaire. Après, l’air subtropical remontera enfin sur nos régions.

Bien que nous ayons déjà connu de beaux jours, la fraîcheur et les gelées nocturnes peuvent encore nous surprendre. Et même si le mercure ne descend pas en dessous du 0°, on observera quand même toujours une variation de temps et une baisse des maxima.

La période spécifique des saints de glace s’étale autour de Saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, précieux repère dans l’année climatologique. Le phénomène ne date pas d’hier. Selon des observations populaires européennes du Moyen Age, entre les 11 et 13 mai, le gel aurait été fréquent. Ces saints étaient essentiellement évoqués par les jardiniers et les agriculteurs qui, prudents, anticipaient l’effet d’une baisse des températures sur les cultures. Ils avaient observé qu’une fois les saints de glace passés, le gel " de la lune rousse " ne devait plus être craint.

Par saints de glace, il faut comprendre " la dernière période où des gelées peuvent se produire avant l’été, où le refroidissement nocturne est suffisant pour générer des gelées en plaine " et non comme on l’entend souvent, par déformation " période de l’année favorable aux dernières gelées ".

Statistiquement, la température ne baisse pas par magie durant ces trois jours mais simplement, la date des gelées printanières tardives ne dépasse généralement pas cette période en plaine.

D’année en année, l’évolution du climat en Europe a quelque peu influencé les observations et les coutumes populaires. Le phénomène a quelque peu disparu même si généralement le temps est plus capricieux et moins clément aux saints de glace. Les jardiniers attendent généralement la mi-mai pour planter en extérieur les plantes gélives telles que les courgettes, les tomates, les poivrons, les aubergines, les haricots,…

A partir du 16 mai, on s’éclate avec les plantations !

Malgré les mesures particulières liées à la crise sanitaire, les jardineries auront fort à faire ces prochains jours. Après le 15 mai, on pourra enfin planter les annuelles en toute sérénité. Les façades des maisons seront à nouveau fleuries et on espère revoir les décorations florales qui embellissent chaque année les rues de nos villes et villages. Bien entretenues et arrosées, elles fleuriront jusqu’à la Toussaint.

A vos potagers également ! Une fois les saints de glace passés, lâchez-vous et plantez ce que vous voulez. Selon l’état de la terre, tout ne poussera peut-être pas comme vous le souhaitez mais vous aurez essayé. Pensez aussi aux besoins spécifiques de chaque plante, comme à protéger les tomates du mildiou par exemple.

Éclatez-vous aussi sur les terrasses. Salades, tomates, fraisiers et plantes aromatiques poussent aisément en pot.

Gardez le plus longtemps possible les annuelles

Pour espérer garder vos annuelles jusqu’en novembre, arrosez-les tous les deux ou trois jours selon les variétés, ôtez les fleurs fanées et donnez-leur de l’engrais adéquat au moins une fois par semaine. Vos conseillers en jardinerie vous renseigneront judicieusement.

Les saints Cavaliers ou Chevaliers avant les saints de glace

Dans les régions méridionales, plus au sud, les dernières gelées printanières ont lieu un peu plus tôt, en avril. Les habitants ont par conséquent d’autres saints météorologiques que Rabelais dénommait déjà les saints " gresleurs, geleurs ou gasteurs de bourgeons ".

Dans le midi de la France, on invoque les saints cavaliers ou chevaliers que sont saint Georges le 23 avril, saint Marc le 25, saint Eutrope le 30, saint Philippe ou Fête de la Sainte Croix le 3 mai et saint Jean Porte Latine le 6 mai.

La période des saints cavaliers s’étale généralement du 23 avril au 6 mai.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK