Hainaut Matin

Plus d'infos

Que faire si un étudiant est en décrochage scolaire ?

Certains étudiants ont des difficultés d'adaptation à la situation actuelle. Ce n'est pas simple pour eux de suivre des cours à distance, en présentiel, être coupés des copains, d'avoir peut-être une matière plus difficile à aborder sans pouvoir avoir un contact privilégié avec les professeurs. On appelle ça décrochage, on s'interpelle en tant que parent. Que faut-il faire ? Peut-être écouter, observer.

 

Carine Bresse a posé la question à Antoine Maindiaux, préfet d’éducation au collège Saint-Stanislas à Mons, surtout agir et on n'attend pas trop longtemps ?

"Non, il ne faut pas attendre. Déjà parce que c'est le rôle de l'école d'assumer ce suivi pédagogique, le rôle des parents c'est d'accompagner et de rassurer par rapport à la situation. Il faut éviter tout conflit dans la sphère familiale entre parents et enfant pour leur bien-être. C'est à l'école de prendre en charge l'aide organisationnelle, le soutien pédagogique de tous les jeunes qui montrent des signes de décrochage. Si on attend trop longtemps, le problème c'est que les difficultés, le retard commencent à être importants et alors là pour rattraper c'est un travail de longue haleine."

"C'est primordial de faire attention au moindre signe de décrochage"

Du désintéressement, une grosse baisse de motivation par rapport aux tâches, un rythme de sommeil qui se décale. Voir ses points chuter et n'y porter aucun intérêt. Se dire que de toute façon on est mauvais ou que c'est la situation qui veut ça. Mais il n'y a pas que le dégout de l'école, il peut y avoir un désintéressement de tout.

 

Bon courage, parce qu'on sait que la situation est difficile, pour eux on sait qu'être privé d'activités sportive ou culturelle c'est très compliqué mais on est toujours là pour les aider, en tout cas trouver des solutions pour les accompagner.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK