Hainaut Matin

Plus d'infos

Lirtuel : la bibliothèque gratuite en ligne

Elles sont un lieu de découverte et d’évasion à prix abordable : les bibliothèques sont aussi source d’activités, d’initiations et de motivation à la lecture et aux jeux.

Pour certaines, au grand dam de leurs adeptes, le confinement rime avec changement.

Certaines sont fermées, d’autres partiellement et ponctuellement ouvertes pour permettre aux lecteurs de venir chercher les livres à dévorer chez eux. Le plus simple est de consulter le site de la bibliothèque auquel vous êtes affiliés.

Pas de retours, pas de paiements, peu de contacts. Le strict minimum du confinement.

Autre solution pratique, Lirtuel, la bibliothèque en ligne de la Communauté Française. Elle est accessible gratuitement pour tout le monde pendant le confinement. Les bibliothèques dont celle de Comines en font la promotion pour faciliter la lecture. " Vous vous inscrivez, vous choisissez, vous téléchargez et vous profitez du plaisir de la lecture. Lirtuel, c’est pour tout le monde, toute la famille " explique Barbara Toumajan, bibliothécaire à Comines.

Habituellement, Lirtuel est accessible aux affiliés des bibliothèques locales et régionales.

Jusqu’au 31 mai, tout le monde est le bienvenu.

Les nouvelles inscriptions sont validées dans les 24h. Ensuite, vous surfez, vous fouillez, vous téléchargez et vous vous évadez. Sélection des bibliothèques, prix littéraires, artistes de chez nous,… Vous pouvez emprunter jusqu’à 8 livres en même temps.

Les bibliothécaires espèrent bien évidemment pouvoir rouvrir leurs antres dans lesquels sont classés des milliers de livres et vous accueillir à nouveau très prochainement.

D’ici là, " lirtuelons ! " et voyageons à la découverte de nouvelles contrées, histoires et bibliothèques !

L’Albertine à Bruxelles, bibliothèque royale, la plus grande de Belgique.

Avec ses 7 millions de livres de tous styles et de toutes époques conservées dans une tour de 17 étages, l’Albertine est la plus grande bibliothèque de Belgique.

L’endroit est unique et recèle des collections exceptionnelles alimentées chaque jour avec une moyenne de 150 enregistrements quotidiens. L’Albertine est aussi responsable du dépôt légal belge de manuscrits.

C’est à Philippe Le Bon, duc de Bourgogne que l’on doit cet endroit unique. Bibliophile acharné, il réunit plus de 900 manuscrits, ce qui était énorme pour l’époque.

La bibliothèque est installée au Mont des Arts à Bruxelles, près de la Grand-Place et de la Gare Centrale, dans une imposante édification du 20ème siècle érigée entre 1954 et 1969. Les collections sont stockées dans une tour de 17 étages dont 6 en sous-sol, 150 km de rayonnage de livres et documents hautement sécurisés pour protéger les 7 millions d’ouvrages du feu mais aussi de l’humidité et des éventuels dégâts dus également aux fluctuations de températures. Trop chaud ou trop froid, ce n’est pas bon pour la conservation des livres et documents au fil du temps.

Parmi les pièces précieuses et remarquables, il y a de splendides manuscrits enluminés datant du Moyen-Age ainsi qu’un rouleau de prière égyptien sur papyrus datant d’un millénaire avant JC, précieux souvenir exposé aux visiteurs.

Pas d’emprunts

L’Albertine est une bibliothèque de conservation, les documents sont exclusivement consultés sur place. On y trouve des collections générales, une multitude de collections patrimoniales comme les cabinets de musique, des manuscrits, des réserves précieuses, des cartes et des plans, des estampes,… Seuls quelques documents quittent exceptionnellement le bâtiment dans le cadre d’expositions hautement sécurisées.

Plusieurs salles de lecture sont à la disposition du public, la principale étant la salle des imprimés généraux avec 200 places pour les lecteurs d’un jour et 100 places pour les chercheurs installés sur deux étages séparés.

Pratiquement, on consulte sur place le catalogue informatisé et on passe commande en ligne. Quinze et vingt minutes plus tard, les bibliothécaires vous fournissent les documents souhaités, rendus, examinés et reclassé en fin de lecture avant de quitter les lieux. Certains sont numérisés.

Dans les 13 000 m² de la bibliothèque, il y a aussi une chapelle médiévale où sont présentées des expositions temporaires. Il y a également des bureaux administratifs et le palais de Charles de Lorraine datant du 18ème et dans lequel est installé un musée évoquant le quotidien au 18ème. On y accède lors des visites guidées.

7 millions de livres et documents à entreposer, de nouvelles parutions et en moyenne 150 entrées d’ouvrages par jour par dépôt légal de livres édités en Belgique et d’auteur belges édités à l’étranger, cela nécessite un espace considérable pour classer l’ensemble des ouvrages. Si la place ne fait pas encore défaut, la réflexion est en cours pour les prochaines années. Le fastidieux travail des bibliothécaires et la rigueur de leur classement requièrent de l’espace.

On visite la bibliothèque

L’accès à la cafétéria et à l’espace expo sont libres. Les salles de lecture de la bibliothèque sont accessibles du lundi au samedi de 09 h à 19h en semaine et jusqu’à 17 h le samedi.

5 € pour 1 jour de lecture, 25 € une carte annuelle. 15 € par an pour les étudiants et les journalistes.

Visite guidée gratuite le premier samedi de chaque mois, les autres jours sur demande.

Evidemment, pendant le confinement, la bibliothèque n’est pas accessible.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK