Hainaut Matin

Plus d'infos

Hope, Love, Courage, Stop : des bébés de la crise deviennent porteurs d'espoir

L’histoire est aussi belle, qu’incroyable et inattendue. Une petite famille de personnage est née pendant le confinement. Love, Courage, Stop et Hope particulièrement populaire.

Qui est Hope ? " C’est juste un dessin d’un personnage avec un grand sourire pour redonner un peu de positif, un peu d’espoir tout simplement " explique Johanne Lovera, l’initiatrice et dessinatrice de Hope. Un petit dessin qui prend de plus en plus de place dans le cœur de celles et ceux qui luttent contre le covid 19.

L’Histoire de Hope est à la fois incroyable et inespérée. Hope naît au début du confinement de l’imagination d’une dessinatrice montoise envieuse de prêter main-forte aux patients et au personnel soignant qui luttent contre le coronavirus, sans avoir aucune compétence médicale ni de talent de couturière.

Elle s’est dit, à raison, que sa créativité et ses crayons seraient porteurs d’espoir et de soutien aux héros du quotidien durant la crise liée au covid 19. " J’ai vraiment eu ce besoin de faire quelque chose ".

Hope a trois prédécesseurs tout aussi charmants et éloquents : Love, Courage et Stop.

Johanne les décline en trois cadres qu’elle offre à l’unité covid 19 de l’Hôpital Erasme à Bruxelles dans laquelle un de ses amis travaille. Hope est arrivé quelques jours après, cette fois, sous forme de petites cartes de 7 cm sur 5. La base est un cachet que la dessinatrice voulait utiliser pour réaliser du papier cadeau, expérience décevante qui ne s’est pas escomptée par les souhaits espérés. Hope est resté dans un coin avant de renaître en porteur d’espoir.

J’en ai réalisé une vingtaine. Le jour de la distribution, mon ami m’a envoyé des photos. Dans le service, tout le monde était content ". Ces délicates attentions sont bien plus que des petits riens et font tellement de bien.

Johanne poste les clichés sur les réseaux sociaux et la magie opère.

Il y a un truc de dingue qui s’est passé. Je n’ai pas compris, j’ai plein de réactions ".

La base est un cachet encreur que Johanne agrémente. Elle vient de créer le Hope Marley avec des rastas, le plus cool de la famille ! Chaque dessin est unique et fait à la main.

Johanne vient aussi d’en créer pour l’hôpital Ambroise Paré à Mons, elle en a envoyé à des pompiers de France. Le compteur tourne pour atteindre bientôt les 1000 dessins, réalisés après le travail et la vie de famille. On comprend dès lors pourquoi l’artiste se voit contrainte de refuser beaucoup de demandes, parce que même si sa créativité et son envie d’aider n’ont pas de limite, elle ne compte toujours que deux mains et 24 h dans une journée ! " Je n’arrive plus à suivre ! "

La dessinatrice prépare aussi une exposition pour septembre, dans laquelle, on l’imagine, Hope occupera une place prépondérante.

Ce qui est merveilleux, c’est que l’on part de rien et puis, il y a un truc qui prend… C’est émotionnel. Une de mes amies m’a confié qu’en recevant le Hope, elle a versé quelques larmes ".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK