Hainaut Matin

Plus d'infos

Cramailotte, vin, salade : ne passez pas à côté du pissenlit !

Cramailotte, vin, salade : ne passez pas à côté du pissenlit !
2 images
Cramailotte, vin, salade : ne passez pas à côté du pissenlit ! - © Jake Wyman - Getty Images

Il y a des pissenlits dans votre jardin, dans votre allée ou près de chez vous ? Bonne nouvelle, vous allez en profiter ! Cueillez-les, vous allez vous régaler. Et il n’y a pas que les lapins qui vont en profiter ! Tout est bon et tout se mange dans le pissenlit, légume et condiment gratuit qui pousse à profusion dans les jardins et les champs.

Jadis légumes du pauvre, il est aujourd’hui relayé au rang des oubliés voire des mal-aimés qui envahissent sans limite les jardins. Même si manger des herbes sauvages ne fait pas spécialement partie de nos habitudes culinaires, le pissenlit recèle plein de belles surprises à nous offrir. Les grands chefs n’hésitent pas à l’intégrer dans leurs assiettes les plus raffinées qui raviront les papilles des fines bouches et épicuriens qui s’émerveilleront devant une herbe sauvage qu’ils n’hésiteront pourtant pas à écraser ou à arracher à peine poussée !

Cramaillotte, salade, vin et autre. Le pissenlit se mange de la fleur à la racine

Le pissenlit se consomme de la tête aux pieds. Faites macérer ses fleurs jaunes dans du sucre pour en faire une confiture singulière que l’on appelle aussi communément " miel de pissenlit ". Les feuilles se dégustent en salade ou agrémentent les quiches, sauces et autres plats chauds. Les racines, séchées, sont quant à elles infusées dans de l’eau bouillante pour en faire de la tisane.

Diurétique et digestif

Parce qu’il stimule la sécrétion de bile et l’évacuation des aliments vers l’intestin, le pissenlit est apprécié pour son pouvoir digestif. Il est efficace contre les problèmes digestifs mineurs et profite aussi à l’estomac.

Vous avez des problèmes de rétention d’eau ? Consommez du pissenlit.

Les enfants aiment en rire en l’appelant le " pipissenlit ". Ils ne pourraient mieux dire : l’herbe sauvage est reconnue pour ses vertus diurétiques. Il augmente la production d’urine et favorise l’élimination d’eau. La médecine traditionnelle recommande la consommation du pissenlit en cas de rétention hydrique (eau), d’insuffisance rénale ainsi qu’aux personnes sujettes aux calculs rénaux et infections urinaires.

Une mauvaise herbe mais un bon légume qui repousse très vite. Et dire que certains cherchent à s’en débarrasser en le recouvrant de gros sel par exemple !

Quand cueillir le pissenlit pour le consommer ?

On le consomme lorsque les feuilles sont jeunes, de fin mars à la mi-mai.

La cramaillotte " maison "

Cueillez une centaine de fleurs pour 250 g de sucre avec une demi-orange et la moitié d’un citron non traités.

Lavez les fleurs (sans les tiges).

Faites sécher les fleurs au soleil ! (A l’intérieur, à l’air libre, lorsqu’il y a moins de lumière).

Coupez les fruits en tranches.

Faites cuire les fleurs et les fruits dans 400 ml d’eau pendant 20 min.

Filtrez en pressant bien ; Ajoutez le sucre gélifiant et traitez ensuite la préparation comme une confiture ordinaire.

 

Un bon vin pour l’été prochain !

Pour élaborer le vin, il vous faut :

3 l de fleurs de pissenlit

4 l d’eau bouillante

3 oranges

3 citrons non traités coupés en rondelles (avec l’écorce)

500 g de raisins secs

1, 75 kg de sucre

Ebouillantez les fleurs de pissenlit. Laissez reposer la préparation pendant 24 h avant de filtrer.

Ajoutez les autres ingrédients et laisser macérer 25 jours en remuants chaque jour.

Filtrez et mettez en bouteille sans bouchon pendant 2 mois.

Filtrez à nouveau, mettez en bouteille et bouchonnez.

Laissez vieillir plusieurs mois, idéalement, un an après le bouchonnage.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK