Hainaut Matin

Plus d'infos

A Trivières, le rhum a remplacé l'eau dans cet ancien moulin à eau

HTM
HTM - © Bloomberg Creative Photos - Getty Images/Bloomberg Creative

Maximilien Hayet, fondateur du Moulin du Loup, est allé jusqu'au bout de sa passion. Il est distillateur de rhum. C'est une des deux distilleries de rhum de Belgique, l'autre étant du côté de Liège.

 

Carine Bresse lui a demandé si il y avait un public pour le rhum en Belgique ?

"Bien évidemment, on touche pas mal de personnes, le rhum c'est finalement un marché qui est assez important et le rhum belge tout autant. Le rhum belge est quand même assez connu étant donné que pas mal d'industriels vendaient du rhum soit disant belge, ça fonctionnait mais il n'était pas belge réellement mais ils le vendaient en tant que belge."

 

Avec la crise sanitaire, Maximilien vend aux particuliers et aux cavistes qui eux peuvent ouvrir.

Le rhum est fabriqué avec de la mélasse de canne à sucre. La canne à sucre ne poussant pas en Belgique, la distillerie doit faire importer la matière première. Il existe différents types de rhum en fonction des différents types de matière première. On peut travailler avec du jus de canne à sucre, la mélasse de canne à sucre. On pourrait le faire avec de la betterave sucrière mais il ne pourrait pas s'appeler rhum, il y a un cahier des charges à respecter et le rhum doit être fait à base de canne à sucre.

 

La distillation se fait dans deux alambics en cuivre de 300 litres et avec ces deux alambics il obtient entre 80 et 100 bouteilles par semaine.

La bouteille de 70 cl coûte entre 48 et 54 € et titre entre 38 et 47°.

 

Maximilien Hayet distille également du gin.

 

Plus d'infos : www.moulinduloup.be

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK