Hainaut Matin

Plus d'infos

A la Saint Joseph, on plante des pommes de terre pour en récolter à profusion à l'aube de l'été

A la Saint Joseph, on plante des pommes de terre pour en récolter à profusion à l’aube de l’été
A la Saint Joseph, on plante des pommes de terre pour en récolter à profusion à l’aube de l’été - © alicjane - Getty Images/iStockphoto

Les anciens et spécialistes du jardin vous le diront

Autres avantages, vous récolterez des pommes de terre fin juin, début juillet, une période durant laquelle les tubercules sont encore relativement chères.

 

Si en ce moment, la météo est particulièrement clémente, les gelées nocturnes ne sont pas exclues. Comme les pommes de terre ne seront pas encore sorties, les gelées ne feront pas de dégâts.

Dans les serres, le problème ne se pose pas.

Comment les planter pour optimaliser la récolte ?

Idéalement on travaille la terre avant l'hiver, afin qu'elle profite de l'action du gel et des neiges et qu'elle devienne amoureuse, c'est-à-dire friable et légère.

 

Cela va permettre de réaliser un sillon, pour y déposer des plans tous les 30 cm, à une profondeur de 10 ou 15 cm et de faire des sillons espacés de 80 cm pour éviter aux plantes de se toucher, une fois adultes. Elles vont germer pendant 2 ou 3 semaines puis être butées, pour obtenir une meilleure récolte.

Sur 1 mètre carré, que peut-on récolter ?

Si vous les plantez bien et si vous les surveillez avec amour, vous pouvez espérer récolter 4 ou 5 Kg au mètre carré. La qualité du sol en dépend également.

Parce qu’un binage vaut deux arrosages, n’oubliez de biner le sol régulièrement et de surveiller l’arrosage.

Comment protéger les pommes de terre contre le mildiou ?

Le mildiou est une maladie redoutable pour la pomme de terre qui se manifeste par des taches brunâtres auréolées de vert pâle sur la face supérieure des feuilles et un duvet blanc sur leur face inférieure. Ces tâches dessèchent les feuilles.

En quelques jours, le mildiou peut mettre en péril le rendement de toute une récolte, voire détruire une parcelle complète.

La maladie s’installe facilement lors de journées orageuses, lorsque chaleurs et périodes de fortes hygrométrie se succèdent.

Pour prévenir le mildiou, aspergez les plants d’un fongicide efficace. Si le mildiou apparaît, ayez recours à un traitement curatif pour limiter les dégâts dans la parcelle.

Quelles variétés ont la côte ?

En hâtives, on trouve l'Esterling, la Sirtema, l'Ukama, la Franceline. Et dans quelques semaines mi-avril : on aura des variétés avec des goûts plus relevés, et plus de saveur, comme la Ratte, la Corne de Florenville, la Vitelotte, la Rosa et la Corne de Gatte aux saveurs inédites.

 

Du côté des variétés oubliées, les amateurs recherchent la Rosa pour sa chair ferme et parfumée, la corne pour ses saveurs chocolatées et la vitelotte pour son goût de châtaigne et sa couleur mauve, singulière dans les assiettes.