Grandeur Nature

Tous les samedis de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Val d'Isère un village grandeur nature !

Dernière étape sous la neige pour l’émission Grandeur Nature. C’est à Val d’Isère que nous vous emmenons cette semaine, à la découverte de ce village à mi-chemin entre modernité et authenticité.

Quatre heures de TGV au départ de Bruxelles jusqu’à Lyon, trois petites heures de navette, et me voilà à Val d’Isère. Située dans les Alpes françaises, pas loin de la frontière italienne, Val d’Isère se trouve au cœur du Parc National de la Vanoise. La station est internationalement connue pour ses activités, été comme hiver. En saison hivernale les amateurs de glisse peuvent profiter du domaine Val d’Isère-Tignes connu notamment pour sa mythique piste Bellevarde. En été les touristes disposent de nombreuses activités nature comme la randonnée, les parcours-aventure ou le VTT.

Sous la neige fraiche qui vient de tomber, je fais la découverte du charmant village de Val d’Isère en compagnie de Gérard Mattis, adjoint au maire. A travers les ruelles de la station,  il me raconte (les étoiles plein les yeux) l’histoire de certains monuments comme l’église Saint-Bernard de Menthon connue pour son imposant clocher construit selon la tradition romane et caractérisé par une flèche octogonale qui s'élève jusqu'à 33m. Un autre pilier de la station, c’est la maison Moris. Ancien musée du village elle est aussi le plus vieux bâtiment de Val d’Isère datant du 15e siècle.

C’est à l’arrière de l’église que je marque une pause devant le presbytère. Au premier étage, on y trouve l’atelier de Rozenn Roszak. Cette artiste peintre s’est installée  dans cet endroit calme, isolé de toute pollution sonore pour travailler son art. Gravures, peintures, ses œuvres sont inspirées de la nature qui borde la station. En été, elle propose même des balades croquis-nature incitant les participants à observer la faune locale pour ensuite la croquer sur papier.

Après quelques minutes de marche, je quitte le centre de la station. Les pieds de plus en plus imbibés de neige, me voilà devant la ferme de l’Adroit. Située légèrement en retrait du village, la propriété est vaste. Sur place, nous rencontrons Xavier Mattis, plus qu’un fermier, Xavier est un véritable passionné. Outre la fabrication de produits laitiers, Xavier a récemment mis en place un projet étonnant : il déneige les rues de la station avec son cheval de trait. Depuis plusieurs mois, accompagné de Fanny sa jument comtoise, il gravillonne les trottoirs de Val d’Isère de façon écologique.

À deux kilomètres de Val-d’Isère, en direction du col de l’Iseran, j’arrive au Fornet. Ce hameau ancestral où cohabitent chalets anciens, fermes d’alpages restaurées et habitations modernes s’insère parfaitement au paysage montagnard. C’est une des bourgades les plus hautes de France, un peu essoufflé, j’y rencontre Guy Bonnevie. Natif du village, cet homme légèrement vouté par le poids des années me raconte avec amusement l’anecdote du Tour de France 2019.  En effet, il y a un an, les cyclistes qui passaient par le col de l’Iseran, ont été surpris par une pluie torrentielle qui les a forcés à mettre pied à terre. Un souvenir mémorable pour les habitants du Fornet qui ont pu bénéficier d’une arrivée d’étape sans débourser un euro.

Sous le soleil couchant de la vallée enneigée, mon voyage s’achève.  

Retrouvez nos aventures ce samedi 15 février de 16h à 18h sur Vivacité.

 

Thibaut Hellin

Nous remercions également notre partenaire : La SNCB International

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK