Grandeur Nature

Tous les samedis de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Lozère : 5 animaux insolites à observer dans le Parc National des Cévennes

Cette semaine Grandeur Nature passe de l’autre côté de notre frontière, en France, dans le département de la Lozère au coeur du Parc National de Cévennes.

 

Situé dans le département de la Lozère, le Parc National des Cévennes est le seul Parc national de moyenne montagne. Il est aussi le seul dont le cœur est habité et exploité en permanence par des résidents. Grâce à sa diversité géologique et climatique qui varie entre les pelouses subalpines en montagne et les vallées méditerranéennes, entre les climats chauds et froids, le Parc National des Cévennes jouit d’une faune et d’une flore exceptionnelle et variée. On y répertorie environ 11.000 espèces végétales et près de 2400 espèces animales. De plus, depuis 2011, les Causses et Cévennes, paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen, sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Grandeur Nature a eu l’occasion de parcourir les quatre coins du Parc National des Cévennes.

 

Cheval de Przewalski

10 images
Lozère : 5 animaux insolites à rencontrer dans le Parc National des Cévennes © Art Wolfe - Getty Images

Au sommet du Causse Méjean, vaste plateau calcaire variant de 800 m à 1247 m d’altitude, dans le petit hameau de Villaret, se trouve la Takh. Traduit en mongol par "esprit" ou "cheval sauvage", Takh est une association née dans les années 90 qui a pour objectif de réimplanter le cheval de Przewalski qui avait totalement disparu en milieu sauvage. En effet, ancêtre des chevaux domestiques, cette espèce qui n’a jamais vraiment été domestiquée et est LE dernier cheval sauvage au monde. Longtemps la cible de chasseurs et de captures, en 1960 il disparaît à l’état naturel. A cette époque il ne reste plus que 13 individus fondateurs mis en captivité. En 1990 sa population en captivité atteint les 1000 individus Claudia Feh, éthologue équin, crée l’association Takh qui vise sa remise en liberté.

Dans les zoos en captivité, les chevaux de Przewalski avaient perdu leurs comportements sociaux naturels et avaient développé des tares. Sur le Causse Méjean, étape intermédiaire de la réintroduction, le cheval de Przewalski vit en semi-liberté et est confronté à des conditions climatiques assez rudes, similaires à son milieu naturel en Mongolie, auxquelles il a su s’adapter. En 2004 et 2005, la Takh a réintroduit 22 chevaux de Przewalski du Villaret, dans la zone tampon du parc national de Khar Us Nuur, à Khomyn Tal à l’ouest de la Mongolie.

10 images
Lozère : 5 animaux insolites à observer dans le Parc National des Cévennes © Tous droits réservés

Aujourd’hui la réintroduction se poursuit avec un suivi régulier des populations réintroduites. Pour le moment protégé par un enclos de 14.000 ha, l’objectif final sera de supprimer cet enclos pour qu’ils puissent se déplacer librement dans toute la région.

Aidez l’association et parrainez un cheval en cliquant ici.

Les 4 vautours

10 images
Lozère : 5 animaux insolites à rencontrer dans le Parc National des Cévennes © regis parrens / 500px - Getty Images/500px Plus

De l’autre côté du Causse Méjan, en plein cœur des gorges de la Jonte, magnifiques gorges creusées dans les couches calcaires du Dogger, entre les villages de le Truel et le Rozier se trouve la Maison des Vautours. Appelée également Belvédère des vautours, cet endroit initialement dévoué à la réintroduction et la vulgarisation des vautours s’est aujourd’hui transformé en centre de découverte et d’apprentissage ludique.

Les vautours avaient totalement disparu de la région depuis 40 ans. En 1981 a lieu une première mondiale, la réintroduction de leur espèce, ici, en Lozère. Les grandes falaises calcaires des gorges de la Jonte sont pour ces charognards un endroit idéal de nidification. En 2012 elle est la première vallée de France à posséder les 4 grands vautours européens. Appelés "éboueurs de la nature", ces grands oiseaux nettoient les bêtes mortes. Il n’y a pas de concurrence entre les espèces, chaque vautour a sa particularité et son régime alimentaire propre.

1. Vautour Fauve

Il est le premier animal à arriver sur un cadavre, il mange les parties molles comme les muscles et les viscères. Le vautour fauve possède une envergure de 2,60 m en moyenne pour un poids de 9 kg. Il peut vivre environ 40 ans et c’est le premier animal qui a été relâché en Lozère. Aujourd’hui il y a un peu près 700 couples dans la région.

2. Vautour Moine

Plus grand oiseau d’Europe avec presque 3 mètres d’envergure, le vautour Moine est le deuxième à arriver sur un cadavre. Il mange les parties dures : tendons, cartilage, peau. Il est le seul vautour à nicher dans les arbres avec un nid qui peut peser jusqu’à 1 tonne par accumulation de branches !

3. Vautour Percnoptère

Seul vautour migrateur, il n’a pas été réintroduit dans la région, mais est revenu spontanément du, sans doute, à la réintroduction des deux autres. D' 1m60 d’envergure, il possède un bec très fin qui lui permet de nettoyer les cadavres et arrive en troisième lieu sur les dépouilles. Pas uniquement charognard, il complète son alimentation par des insectes, des petits reptiles ou de jeunes oiseaux.

4. Gypaète Barbu

Ce dernier a été réintroduit en 2012. Beaucoup plus léger que les deux premiers, il pèse environ 6 kilos. Cette espèce en voie d’extinction est un mangeur d’os. Grâce à ses sucs gastriques, il est capable de digérer un os de 30 cm instantanément. Lorsque celui-ci est trop gros, il le monte en altitude puis le laisse tomber sur les pierres pour le casser.

La Maison des Vautours dispose d'une plateforme d'observation, accessible à tous et munie de jumelles, qui permet d'observer les oiseaux planner gracieusement sur les courants d'air chauds sur les hauteurs des gorges de la Jonte.

10 images
Lozère : 5 animaux insolites à observer dans le Parc National des Cévennes © Tous droits réservés
Lozère : 5 animaux insolites à observer dans le Parc National des Cévennes © Tous droits réservés

 

Grandeur nature c’est samedi de 16 heures à 18 heures sur Vivacité !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK