Grandeur Nature

Tous les samedis de 16:00 à 18:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur

Cette semaine, le Printemps Grandeur Nature vous fait découvrir la faune et la flore en province namuroise aux côtés de Michel Fautsch. 

Ingénieur agronome des eaux et forêts et photographe naturaliste, Michel Fautsch est très actif dans le domaine de la biodiversité. En province de Namur, son travail premier, est avant tout d’encadrer correctement toutes les initiatives qui veulent redonner une place à la nature. Avec l’expansion des villes, la faune et la flore de la région subissent de fortes perturbations, voir des dégradations. Son rôle est de les protéger.  

C’est au pied de l’Abbaye de Brogne que nous rejoignons Michel. Nous l’accompagnerons durant deux jours à la découverte de la biodiversité et des secrets qu’elle recèle au cœur de la province de Namur. L’Abbaye de Brogne, ancien monastère bénédictin fondé en 923, tient son nom du ruisseau qui la longe, le Burnot. Ce cours d’eau, affluent de la Meuse, prend sa source un peu plus loin sur le plateau situé au-dessus de St Gérard. Beaucoup moins connu que ses voisins La Molignée et le Bocq, Michel a voulu rendre hommage au Burnot à travers une exposition photo. Composée d'une trentaine de clichés pris au fil des saisons, l’exposition est à découvrir à l’Abbaye de Brogne.

Véritable amoureux de la nature, à quelques kilomètres de là, Michel nous emmène dans un pré-verger. Magnifique terrain sauvage, légèrement vallonné et étendu sur plusieurs mètres carrés, le pré-vergé constitue un système agricole productif unique associant pâturages et production de fruits. Occupé généralement par des chevaux, l’endroit est également habité par de nombreux pommiers " hautes tiges ", largement espacés pour permettre à l‘herbe de pousser correctement. Véritable exemple de complémentarité entre les végétaux et les animaux, ce système agricole naturel permet aux chevaux, chevreuils et oiseaux, de jouir en permanence de ressources alimentaires.

13 images
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés

Ce pré-verger a été réhabilité par la société Sol&Fruits. Producteurs de jus de fruits locaux, ils tiennent à respecter la nature du produit en commercialisant un jus 100% naturel dénué de toute substance artificielle. Aujourd’hui, cette jeune entreprise s’agrandit et vient, d’ailleurs, d’investir dans un bâtiment plus spacieux. Pour le moment, Sol&Fruits fournit de nombreux commerces en province de Namur, mais espère, à long terme, élargir ses ventes aux autres provinces.

Warnant, terre de vie

13 images
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Michel Fautsch

À Warnant, Michel Fautsch nous conduit sur un de ses sites d’observation préférés. Après l’installation de l’affût, une tente qui permet à l’observateur de se camoufler dans la nature, nous attendons les animaux pour pouvoir les contempler de près. Après de longues minutes d’attente, le chant de la nature commence à raisonner et certains oiseaux sortent de leur cachette. Le site de Warnant est une zone humide qui attire beaucoup d’oiseaux d’eau dans la région.  La sarcelle d'hiver, petit canard coloré, ou encore le grèbe castagneux, tous deux viennent s’y ressourcer avant la migration. Sur ce territoire, certains mammifères y ont aussi élu domicile comme le rat musqué, ou encore le castor, réhabilité au milieu des années 90 en Belgique.

13 images
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Tous droits réservés

Ce vaste terrain est situé juste à côté de l’Escargotière de Warnant. Connue de tous pour ses irrésistibles gros gris, Éric Frolli en est le fondateur. Établie depuis plus de 31 ans, l’escargotière fait ce qu’on peut appeler du circuit court. Sur place, les équipes s’occupent de la reproduction à la vente en passant par l’élevage et la préparation. Bref, ils effectuent un cycle complet de production. Au début du mois d’Avril, la saison des escargots reprend tout doucement. Depuis près de 5 semaines, la reproduction a commencé et les escargots sont retournés en serres. Ici, une serre contient à peu près 40 000 escargots qui y vivront jusqu’à atteindre la taille idéale, pas trop gros, pas trop petits, avant d’être récoltés et dégustés. Au-delà de l’élevage, la maison s’occupe également de la préparation et propose sa recette, bien connue dans la région, les petits gris à la warnantaise. Recette à découvrir ce samedi dans le podcast de l'émission radio

Plus au sud de la province, nous avons rendez-vous à Nafraiture avec Jérôme Dury producteur de lait. Une petite heure de route nous sépare de l’endroit, l’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur notre guide local.

Un passionné depuis toujours

Cette fascination pour la nature, Michel l’a depuis toujours. Petit, il gambadait déjà entre les arbres du bois d’Herpain à la recherche d’animaux entre la magie des arbres. Plus tard, il participa à de nombreux camps " Jeunes et Nature " qui lui apprirent à aimer, comprendre et protéger la nature. À 18 ans, il commença une formation de guide nature. Formation qui orienta fortement son choix d’études qu’il voulait en contact avec la biodiversité. Il entama alors des études d’agronomie en choisissant la filière Eaux et Forêts, seule option d’études qui permettait à la fois de travailler la biodiversité, mis aussi d’agir pour sa conservation. Aujourd’hui, grâce à sa formation théorique et sa curiosité sur le terrain, Michel Fautsch a d’abord approché la nature dans une perspective d’identification pour pouvoir reconnaitre les végétaux. Cette approche a fait de lui un généraliste dans beaucoup de domaines de la biodiversité tel que la botanique ou l’ornithologie, ce qui lui permet d’appréhender plus facilement le milieu dans lequel il travaille.

13 images
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Michel Fautsch
Le Printemps Grandeur Nature la découverte de la biodiversité en province de Namur © Michel Fautsch

Sa passion pour la photo, quant à elle, s’est développée il y 20 ans à la fin de ses études universitaires. À l’époque, Michel empruntait le matériel de son père en cachette pour immortaliser la beauté de la nature que seule sa mémoire pouvait immortaliser. Une fois les études terminées, il investit dans du matériel plus haut de gamme afin de s’adonner pleinement à sa passion. Son approche naturaliste en photographie a commencé avec la flore. Moins mobile, il voulait, à travers ses clichés, qu’on puisse clairement identifier le végétal. Artiste dans l’âme, la photo devait également avoir un côté esthétique qu’il apportait grâce aux ambiances naturelles de l’endroit, du milieu qu’il photographiait. Aujourd’hui, il immortalise aussi beaucoup d’animaux, surtout des oiseaux qu’il guette parfois pendant des heures pour ramener un cliché presque parfait.

Une ferme aux multiples arômes

Nafraiture, dernière étape de notre périple où nous ont donné rendez-vous Jérome Dury et sa femme, Marie-Laure Lambot chez eux, à la Ferme de la Yauge. Exploitation familiale depuis 3 générations, Jérôme fait partie de la coopérative Fairebel, marque solidaire et " équitable " qui permet aux agriculteurs de recevoir une rémunération décente compte tenu de leur travail. Producteur de viande, mais également de lait, Jérôme et sa femme élèvent actuellement près de 400 vaches. Arrivée en 2016 Marie-Laure, a eu l’idée de fabriquer, à base du lait de la ferme, des produits dérivés réalisés et vendus sur place.

Dans une perspective de circuit court, la Ferme de la Yauge propose désormais des yaourts, des glaces et du lait pasteurisé. Caramel beurre salé, marrons, fraise, chocolat, au total, 13 arômes de glaces à déguster sans modération.

C’est d’ailleurs ici, au beau milieu de leur prairie, un petit pot de glace à la main que l'émission s'est terminée. Découvrez le podcast de notre périple avec Adrien Joveneau et Michel Fautsch! 

 

Hélène Bernard

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK