Grandeur Nature

Tous les dimanches de 13:00 à 15:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le Parc Naturel Burdinale-Mehaigne, véritable lieu de villégiature pour la faune et la flore

Après la visite du Parc Naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier, Adrien Joveneau nous emmène du côté de la Hesbaye pour mieux découvrir les richesses que renferme le Parc Naturel Burdinale-Mehaigne, enclavé entre Andenne, Hannut et Huy.

Avec ses 11.000 ha de superficie, le Parc Naturel Burdinale-Mehaigne est un des plus petits de Belgique et également un des moins connus. Il couvre seulement quatre communes : Braives, Burdinne, Héron et Wanze. Le parc existe en tant que tel depuis qu’il a été reconnu officiellement en 1991, dix ans après la création de l’asbl " Etudes et Promotions du Parc naturel régional de la Vallée de la Burdinale ".

 

Comme beaucoup de sites naturels, il doit son nom aux rivières qui le traversent, à savoir la Burdinale et la Mehaigne. La présence de ses deux cours d’eau a permis la création de paysages diversifiés, puisqu’au fil des siècles ils ont creusé des vallées aux habitats naturels très différents. La Vallée de la Burdinale et la Vallée de la Mehaigne sont d’ailleurs classées comme site Natura 2000. Les ripisylves (boisements ou végétaux qui se développent le long des cours d’eau) qui s’y trouvent sont, par exemple, d’excellents refuges pour les chauve-souris, les tritons crêtés ou encore l’alyte accoucheur. Ces deux territoires vallonnés offrent un contraste saisissant avec le plateau de Hesbaye, vaste étendue agricole.

La biodiversité est donc très variée et, comme tout parc naturel, celui de Burdinale-Mehaigne a, notamment, comme mission de la préserver et d’aider à son développement. Pour ce faire, plusieurs méthodes de maillage écologique vont être utilisées. Au niveau de la population locale, via l’initiative " Apis jardins ", l’accent est mis sur l’aménagement du jardin qui servira de refuge à la faune et à la flore. L’utilisation de saules têtards transformera ces arbres bien connus en véritables microcosmes naturels. La manière particulière de les tailler (qui leur donne leur nom) créera avec le temps des cavités dans leur tronc où plantes et arbustes ainsi que petits animaux (chouette chevêche, chauve-souris, …) viendront y élire domicile. Ils se transformeront aussi en véritable hôtels naturels à insectes.

 

4 conseils pour installer un hôtel à insectes

  1. Un hôtel à insectes sert, notamment, à accueillir les abeilles sauvages lors de la bonne saison, mais il sert aussi d’hébergement pour certains insectes comme le perce-oreille ou la coccinelle lorsqu’ils hivernent. Il faut donc veiller à ce qu’il soit bien exposé au soleil, c’est-à-dire sud/sud-est ou est/sud-est.
  2. Il faut le mettre à l’abri des vents dominants, ce qui le protégera également des pluies battantes.
  3. Si vous voulez aménagez votre hôtel pour les abeilles, choisissez bien vos essences de bois. Il ne faut pas de bois trop tendre et surtout ne pas opter pour du sapin, dont les échardes pourraient blesser les abeilles lorsqu’elles entrent et sortent des trous.
  4. Il ne doit pas être posé à même le sol, afin d’avoir un espace au-dessous pour la ventilation. Par contre, le fond doit être complètement fermé.

 

 

Tout au long de l’émission, Adrien Joveneau déambulera au sein du Parc Naturel Burdinale-Mehaigne, en compagnie de Christophe Vannerom, co-créateur de la Cense aux merles , qui lui fera découvrir les différents paysages et initiatives du parc.

4 images
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés
© Tous droits réservés

Grandeur Nature au Parc Naturel Burdinale-Mehaigne, c’est dimanche de 13h à 15h sur Vivacité !

 

La RTBF, RTL, les médias de proximité, Nostalgie, L’Avenir et Sudinfo.be ont choisi d’unir leurs forces pour créer la plateforme commune ensemblesolidaires.be afin de continuer à soutenir les victimes des inondations survenues en juillet dernier.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK