Charleroi Matin

Plus d'infos

Réussir son déconfinement en quatre étapes

Réussir son déconfinement en quatre étapes
Réussir son déconfinement en quatre étapes - © SanneBerg - Getty Images/iStockphoto

Les explications du gouvernement, via notre première Ministre, ont été, pour certains, un peu difficiles à comprendre. L’heure tardive pour une conférence de presse doit y être pour quelque chose, tentons d’y voir clair, en toute simplicité.

Le 4 mai, les transports en commun seront accessibles, masque obligatoire pour tous les plus de 12 ans. TEC & SNCB vous progressivement reprendre des horaires classiques. Attention, si vous ne portez pas de masque, vous recevrez une amende, de même que si vous optez pour un déplacement non-autorisé.

Le 4 mai, les conditions pour pratiquer le sport en extérieur vont être moins drastiques. On pourra faire du sport à l'air, avec deux personnes ne vivant pas sous le même toit. Vestiaires et cafétérias resteront évidemment porte close, quant aux sports d’équipe en plein air, les entraînements reprendront, avec la présence d’un entraîneur.

Du coup, les kinés auront du boulot et sur base de précautions très strictes, ils pourront nous soulager de nos maux.

Les dentistes pourront élargir leurs rendez-vous. S’ils ont assuré les urgences strictes pendant le confinement, ils vont pouvoir apporter des soins à leurs patients dont le risque d’aggravation est avéré, en étant d’une rigueur extrême quant aux protections, ils sont plus qu’en première ligne, en travaillant là où le virus leur tend les doigts.

Le plus important, c’est la famille finalement. Il faudra attendre le 18 mai pour retrouver nos proches ne vivant pas sous le même toit. Selon les experts, le risque est trop grand d’ouvrir déjà totalement la vanne. Mais, à partir du 18, même avec les membres les plus chers de votre famille, il conviendra de respecter les gestes barrière ainsi que les distances de sécurité.

D’ailleurs, par rapport à la famille, c’est le coup de bambou pour les fleuristes. Le muguet s’achètera dans les grandes surfaces, les magasins de bricolage, en pépinière, mais pas chez les fleuristes qui seront autorisés de rouvrir le 11 mai, soit le lendemain de la fête des mamans. Un manque à gagner colossal quand on sait que la fête des mamans est un de leurs plus gros weekends de rentrées financière. Bon nombre de magasins rouvriront eux aussi à cette date du 11 mai.

À partir du 18 mai, il serait permis de se rendre dans sa résidence secondaire en Belgique, date à confirmer. Les coiffeurs et centres d’esthétiques pourront à nouveau accueillir leurs clients, sur rendez-vous, et en respectant des règles d’hygiène ultra strictes.

Les écoles primaires rouvriront aussi à cette date, sous conditions strictes, comme par exemple le port du masque pour les plus de 12 ans. Les établissements incapables de respecter ces règles fondamentales resteront fermés. Les maternelles ne devraient pas rentrer avant septembre.

Restaurants, cafés, bars, restaurants, vacances et stages d’été, parcs d’attractions, cinémas, musées ont déjà pour certains, une lueur d’espoir de réouverture, mais rien n’est encore confirmé de manière précise.

En attendant, restons chez nous.

► Retrouvez toute l'actualité liée au coronavirus dans le dossier spécial de RTBF info : Toutes les infos sur l'épidémie de coronavirus en Belgique et dans le monde

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK