Charleroi Matin

Plus d'infos

Plus qu'une semaine de patience pour sortir les fleurs précieuses

Plus qu’une semaine de patience pour sortir les fleurs précieuses
Plus qu’une semaine de patience pour sortir les fleurs précieuses - © KenWiedemann - Getty Images

La semaine prochaine, nous serons frigorifiés, puisque Saint-Mamert, Saint-Pancrace et Saint-Servais, les célèbres Saints de glace seront fêtés. Dès le 14 mai, les fleurs sensibles pourront prendre l’air, sans risque.

Enfin ! Avec les chaleurs de mars et avril, au début du confinement, on aurait pu croire que l’été était déjà de retour. Pourtant, ce n’est pas encore le cas. Pendant la période des Saints de Glace, le gel nocturne peut revenir et brûler les plantes délicates. Jeudi prochain, nous pourrons sortir nos plantes en pots et nos jeunes pousses l'esprit tranquille.

Les plantes en pot sont généralement rentrées dans une serre ou dans une pièce non-chauffée avant l'hiver afin de les protéger du gel. Il s'agit surtout d'espèces méditerranéennes sensibles au froid, telles que le citronnier ou l'oranger, ainsi que les palmiers. On apprécie beaucoup en ce moment les buissons, plantes grimpantes et arbustes méditerranéens tels que l'olivier, le laurier-rose, le laurier, le bougainvillier tout comme les plantes en bulbes exotiques comme l'agapanthe. Parmi les fleurs les plus populaires à protéger du gel, nous noterons les incontournables géraniums, les fuchsias et les impatiens.

Il est préférable de sortir les fleurs et les plantes d’été par temps nuageux ou pluvieux. Les spécialistes conseillent de ne pas les exposer en plein soleil pour éviter les brûlures, et de remplacer le terreau du pot afin qu’elles aient assez de nourriture pour passer la saison avec vigueur. Un peu d’engrais, mais pas trop souvent, leur apportera un éclat radieux et une floraison abondante. Un arrosage contenu et régulier est évidemment obligatoire et à proscrire lorsque le soleil chauffe très fort.

La sortie des Saints de Glace sera aussi le moment idéal pour replanter ou sortir les plantes aromatiques telles le basilic, très sensible au froid et les plants de tomates.

Une fois tout replanté, arrosé, la patience fera le reste. Souvenez-vous aussi de cette formule d’antan toujours d’actualité aujourd’hui : un bon binage vaut mieux que deux arrosages.

Et le confinement reste toujours le meilleur médicament.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK