Charleroi Matin

Plus d'infos

Charleroi : la liste des événements populaires annulés dans la région

L’ensemble des manifestations ultra populaires de la région annulées jusqu’au 31 août, des centaines de milliers de fêtards, de promeneurs, de curieux, de croyants vont se retrouvés orphelins de leurs rendez-vous préférés.  

Chaque année, à Charleroi, les Apéros des Quais rassemblent chaque fois qu’ils ont lieu une foule de bons vivants ; la Fête Italienne, autour des Spritz, focaccias, pâtes et Chianti avait charmé près de 20.000 personnes de toutes nationalités l’année dernière.  Pour entamer l’été, la gigantesque Brocante des Quais et la Fête de la Musique enchantent 80.000 fans, prêts à rester éveillés, la nuit la plus courte de l’année. Pendant un mois et demi, le traditionnel Quartier d’Eté permettait à tous de se retrouver pour démarrer la soirée, il faudra s’en passer.

Le folklore dans la région est un des piliers incontournables de l’abolition des classes sociales le temps d’une fête locale… La Pentecôte, la Saint-Pierre, la Saint-Roch, la Madeleine, le Doudou à Mons... Des milliers de marcheurs assidus, des dizaines de milliers de spectateurs vont devoir, se passer de leur moment le plus important de l’année. La seule lueur d’espoir pour les festivités folkloriques est le report en septembre ou octobre.

Fin août, le Festival des Barges Scènes-sur-Sambre sera lui aussi annulé, il faudra attendre 2021 pour vivre 3 jours de fête et si vous avez déjà acheté vos billets, les organisateurs s’engagent évidemment à vous donner toutes les informations, dès qu’ils auront pris une décision. Avant la rentrée de septembre aussi, la plus grande fête espagnole de la région se déroulera dans un an à Gilly, il est vrai que la Féria attire des milliers d’adeptes du chorizo et de la paëlla.

Si on ajoute à ces manifestations régionales, Dour, Tomorrowland, Francofolies, TW Classic, Couleur Café, Ardentes, Rock Werchter, Brussels Summer Festival, Baudet’stival, Ronquières, ce sont des centaines de milliers d’amateurs de fêtes musicales qui vont se retrouver privés de leur rendez-vous estival.

Au-delà du plaisir amputé, des centaines, des milliers de familles vivent grâce à ces festivités, il va de soi que l’ampleur de la crise économique, à la suite de ces annulations, sera colossale.

Mais la santé n’a pas de prix, et le meilleur médicament reste le confinement.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK