C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Yves Van Laethem explique comment recevoir à la maison: appliquerez-vous ce protocole?

CVQLD "..."
4 images
CVQLD "..." - © THIERRY ROGE - BELGA

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, a expliqué hier en conférence de presse le protocole à appliquer pour accueillir les 4 invités autorisés à venir chez vous. La visite improvisée est déconseillée, l’accueil devra se faire à distance, il faudra immédiatement se déplacer vers une pièce assez grande pour respecter les distances, porter un masque et disposer de gel hydroalcoolique à table. Pour résumer, c’est le protocole de l’HoReCa que vous devrez appliquer à domicile.

Ce protocole vous l’appliquerez ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"On vit dans un monde d’égoïstes !"

Pascale, une auditrice originaire de Bruxelles, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Bien sûr que je vais respecter ce protocole, je le fais depuis le début ! Je vis seule, ma maman est une personne à risque, on se voit sur le pas de sa porte, on porte le masque et on garde nos distances. J'habite dans un logement social et la majorité ne respecte pas les règles, on me regarde comme une extraterrestre; on vit dans un monde d’égoïstes alors que ce virus est une question de vie ou de mort pour certains ! Il y a des endroits où les gens meurent de faim, vivent la guerre, ont des difficultés et pas de chauffage et nous, on fait du bla-bla pour un resto ou un repas de famille où on est bien au chaud ?! Mais si le monde médical nous lâchait demain et décidait de ne plus nous soigner, on ferait quoi ?!"

La Belgique est trop gâtée, on devrait apprendre à être plus strict avec nous-même et un peu plus humain...

Pascale poursuit sur sa lancée en toute franchise et sans prendre de gants : "Évidemment que la vie sociale est importante mais on vous demande de faire un effort un peu plus important durant un mois, alors que la vie de beaucoup de gens sur la planète en dépend, c'est si difficile d'être discipliné ? Je ne comprends pas ! Et vous voulez mettre votre famille en danger parce que vous êtes égoïste ? Aimer l'autre, ce n'est pas forcément se coller l'un à l'autre. [...] Il est temps que les gens apprennent qu'on n'est pas seul au monde, on doit être plus généreux avec les autres et infliger des sanctions très dures aux gens qui ne respectent pas les règles, que la police ou les militaires agissent comme en tant de guerre car on vit actuellement une guerre chimique. La Belgique est trop gâtée, on devrait apprendre à être plus strict avec nous-même et un peu plus humain..."

"Personne ne me dira comment je dois recevoir mes invités !"

Du côté de Hannut, en province de Liège, Michel témoigne : "Chez moi, je fais ce que je veux, je reçois des personnes de confiance que je connais depuis longtemps et dont je connais les pratiques au quotidien et il y a beaucoup de chance qu'elles ne soient pas contaminées. À l'extérieur, je suis entièrement d'accord de faire attention et qu'on m'impose des mesures mais chez moi, personne ne me dira comment je dois recevoir mes invités et comment je dois m'y prendre ! C'est aberrant, bientôt, on nous dira comment ouvrir et fermer la porte ! Je prends un risque que j'estime calculé et je fais attention à moi et aux autres. On a du gel hydroalcoolique chez nous et à l'extérieur, je porte le masque mais recevoir des invités et leur imposer le masque, je ne veux pas. Je sais recevoir des proches et faire attention; je ne fais plus la bise et ne donne pas la main depuis le mois de mars. Par contre, je n'impose pas le masque à mes invités. Venir me dire chez moi comment je dois vivre, ça, je ne l'admettrai jamais !"

"Je fais ce que je veux chez moi !"

Enfin, on reste à Liège, où Rudy conclut : "Je ne vais pas appliquer ce protocole, c'est inadmissible et incompréhensible! Si aujourd'hui, je veux inviter une famille de 7 personnes, je ne peux pas. Or, chez moi, nous sommes trois et cette famille-là par contre peut nous inviter donc au final nous sommes quand même 10 dans la même pièce ! Au travail, je fréquente 40 à 50 personnes tout le temps et nous ne pouvons pas toujours être à 1m50 l'une de l'autre. Quel est le leitmotiv de tout ça ? Où va-t-on nous emmener ? Je suis chez moi et je fais ce que je veux chez moi ! Je me lave les mains, je porte le masque à l'extérieur pour éviter une amende et rien d'autre car pour moi, le masque ne sert à rien. Mais qui est Mr Van Laethem au final ? Personne ne le connaissait, il n'a rien à m'imposer !"

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK