C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Vincent Hebert, directeur de Coyote Benelux : "Coyote est un outil de sécurité routière !"

Pour sauver des vies sur la route, VIAS propose d’interdire les avertisseurs de radars mobiles. Validez-vous la mesure ?

Vias, l’Institut pour la Sécurité routière a envoyé, à tous les partis en vue des prochaines élections, dix recommandations pour sauver des vies sur la route. Selon Benoît Godart, le porte-parole de VIAS, les utilisateurs d’avertisseurs de radars reçoivent plus de P-V que les autres automobilistes et ont parfois le sentiment d’être intouchables, cela porte préjudice à la sécurité routière. C’est pour ces raisons que l’Institut propose d’interdire ces avertisseurs pour les radars mobiles ou d’imposer, comme en France, un signalement sur un périmètre de plusieurs kilomètres au lieu d’un point précis. Validez-vous la mesure ?

Trois auditeurs sont intervenus à ce sujet ce matin. Deux d'entre eux ne souhaitent pas qu'on interdise l'utilisation des avertisseurs de radar comme André, un auditeur originaire de Wavre. Il possède un Coyote et ne veut pas qu'on interdise l'utilisation de ce genre de système car grâce à ça, il n'a plus reçu de P.V depuis cinq ans et est persuadé que c'est grâce à son coyote qui l'avertit quand il dépasse les limitations de vitesse. Josué qui nous a appelés depuis La Louvière précise que son coyote ne lui est pas indispensable mais qu'il n'accepte pas pour autant que Vias l'interdise. Il en utilise un et cela lui permet d'éviter de dépasser la vitesse autorisée mais il n'exagère jamais dans sa conduite sous prétexte qu'il possède un avertisseur de radar. Selon lui, ce coyote l'aide beaucoup notamment dans les régions qu'il ne connaît pas. C'est un plus pour la sécurité routière. 

Jean-Paul de Fontaine-Valmont est, lui, tout a fait contre les avertisseurs de radar. Il valide la proposition de Vias et irait même plus loin ; il souhaiterait qu'on sanctionne ceux qui en possèdent un. Il ajoute qu'il roule depuis 30 ans et n'a jamais été flashé car il respecte tout simplement les limitations de vitesse et n'a pas besoin d'un coyote pour lui dire de ralentir. 

L'expert du débat : Vincent Hebert, directeur de Coyote Benelux

Après ces différents témoignages, ce fut au tour de l'expert du jour de s'est exprimer sur notre antenne. Vincent Hebert, directeur de Coyote Benelux : "La première chose est que c'est impossible à interdire, c'est quasiment autorisé partout d'ailleurs. Il y a un an et demi, ça ne les gênait pas de collaborer avec nous et d'utiliser nos boîtiers pour relayer leur action BOB. Mais cela fait maintenant un an que Vias s'acharne contre nous mais je voudrais préciser que les seuls qui ont les données de vitesse des 1 million et demi d'utilisateurs Coyote, ce sont nos serveurs et d’ailleurs, ces données de vitesse sont à disposition de certaines zones de police qui nous demandent de les aider et de leur dire où les gens ne respectent pas les limitations de vitesse."

Le directeur de Coyote Benelux soupçonnerait-il une attaque personne de l'Institut Vias ? La réponse est on ne peut plus claire : "Je ne la soupçonne pas, je la constate !" avant de poursuivre :Comment peuvent-ils savoir que nos utilisateurs sont plus flashés que les autres ?! Encore une fois, les seules données factuelles de vitesse et de comportement se trouvent dans nos serveurs ! Mais attention, moi je n'ai pas de problème, je fais des enquêtes auprès de notre communauté, j'en ai encore fait une il y a un mois auprès de 14 000 utilisateurs et il n'y avait qu'1% de gens qui avait été contacté par Vias. Et dans les résultats de cette enquête, 86% nous disent : "On roule plus sereinement et plus prudemment" et il n'y avait que 8% des gens qui avaient été flashés les douze derniers mois sur ces 14 000 personnes interrogées. Regardez le ridicule de la situation : d'un côté, Vias me dit "Attention! Les gens qui utilisent Coyote ils l'achètent pour rouler vite et pour ne pas se faire prendre ! " et d'un autre côté, ils disent : "Attention! Les gens qui utilisent Coyote se font plus flasher que la moyenne des autres utilisateurs", non mais attendez, il faut savoir ce qu'on dit. La situation est ridicule!"

Enfin, selon le directeur de cet avertisseur de radar, aujourd'hui, tous les radars sont signalés par la communauté coyote, on a un million et demi d'utilisateurs, le système est infaillible. Les radars fixes sont tous signalés par des panneaux 4x3 et Coyote fait la même chose ! Aujourd’hui, Coyote c'est un outil de sécurité routière car ça vous dit : "Attention monsieur le conducteur, là vous roulez trop vite! Attention, accident dans 2 km! Attention, bouchons!" Est-ce que vous connaissez un outil en temps réel qui fait mieux que ça ? "

Coyote, un avertisseur de radar autorisé chez nous et qui fête d'ailleurs ses dix ans en Belgique cette année.

Nous vous invitions à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK