C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Une boisson alcoolisée peut-elle passer pour du bien-être alimentaire ?

Un géant de la boisson lance une eau alcoolisée en Belgique, destinée selon la marque à un public sensible à sa santé. Ces boissons, ce sont des " Hard Seltzer ", de l’eau pétillante, de l’alcool et des arômes naturels. Les ventes explosent aux États-Unis, plusieurs marques sont déjà en vente en Belgique. Un responsable de la marque qui se lance chez nous explique ce matin dans La Libre Belgique que cette offre répond à l’aspiration des millennials pour le bien-être alimentaire.

Une boisson alcoolisée peut passer pour du bien-être alimentaire ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© Catherine Falls Commercial – Getty Images

"Initier les jeunes à l’alcool le plus tôt possible et les déculpabiliser"

Sylvie, une auditrice originaire de Saive, dans la province de Liège, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Ce genre de communication me fait bondir. Je pense que c’est vraiment pour initier le plus tôt possible les jeunes et les déculpabiliser en disant que de toute façon, c’est de l’eau. Le problème, c’est que le corps va avoir une reconnaissance et on peut très bien, si on consomme cette eau régulièrement en tant que jeune, développer une dépendance et être addict plus tard."

Pour moi, ces eaux alcoolisées sont une hérésie et de nouveau une histoire de marketing

"Je suis coach en nutrition et tout à fait contre ce message et ce produit. Lorsque des clients me demandent s’ils peuvent boire un verre de vin rouge, par exemple, je conseille toujours de couper avec une gorgée d’eau : ça réduit de moitié le taux d’alcool dans le sang, du coup, on ne risque pas de déshydratation."

4 images
© Maskot – Getty Images/Maskot

"Un peu d’alcool ne peut pas faire de mal"

Du côté de Saint-Ghislain, Thomas n’est pas du même avis : "Je pense qu’on peut associer alcool et bien-être alimentaire. Je trouve que tout est dans la dose, un peu d’alcool provoque du bien-être psychologique, pour moi, on peut donc parler de bien-être alimentaire. Les industriels doivent fixer les limites au niveau de la consommation, mais un peu d’alcool ne peut pas faire de mal. C’est comme manger du chocolat, à petites doses, c’est bon pour la santé. "

4 images
© AleksandarNakic – Getty Images

"C’est inciter les gens à boire "

Dominique clôture le débat depuis Enghien : "La communication n’est pas rassurante. L’alcool sans sucre peut être intéressant pour certaines personnes, mais je trouve que c’est inciter les gens à boire et ça insinue que l’alcool se boit comme un verre d’eau. Ça peut pousser des jeunes à goûter et un tout jeune ne verra peut-être pas la différence entre de l’eau alcoolisée et de l’eau pétillante."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK