C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Un vétérinaire doit-il vérifier s’il sera payé avant d’intervenir ? Selon Daniel, il faut d’abord intervenir

À Soumagne, le chien de Mélissa est mort d’un œdème pulmonaire, selon elle parce qu’aucun vétérinaire n’a voulu se déplacer jusqu’à chez elle parce qu’elle n’avait pas assez d’argent sur elle. La rédaction de 7s7 qui a publié cette histoire a contacté les vétérinaires à qui Mélissa a téléphoné en panique lorsque son chien poussait des cris de douleur. Un cabinet a reconnu que si le propriétaire de l’animal ne disposait pas de 100 à 150 € en liquide pour payer l’intervention lorsqu’il s’agit de quelqu’un d’inconnu pour le centre, le vétérinaire ne se déplaçait pas, par crainte de ne pas être payé.

Un vétérinaire doit vérifier s’il sera payé avant d’intervenir ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© Marko Geber – Getty Images

"Si j’étais vétérinaire, j’agirais directement, argent ou non"

Daniel, un auditeur originaire de Durbuy, dans la province de Luxembourg, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je ne comprends pas qu’un vétérinaire puisse d’abord faire passer l’argent avant la santé d’un animal. Je suis d’accord qu’il y a énormément d’impayés et que beaucoup de personnes n’ont pas les moyens de payer les soins de leurs animaux. Si j’étais vétérinaire, j’agirais directement, argent ou non. C’est vrai que tout travail mérite salaire, mais les vétérinaires que cette dame a contactés n’avaient aucune preuve pour dire qu’elle n’allait pas payer. Pour moi, il faut d’abord intervenir et ensuite s’arranger sur la façon de payer, c’est la santé de l’animal avant tout."

4 images
© fotoedu – Getty Images

"J’ai toujours payé en plusieurs fois"

Du côté de Boussu, Michèle trouve cette histoire scandaleuse : "J’ai eu plusieurs chiens et mon vétérinaire est toujours venu les soigner tout en sachant que je n’avais pas d’argent. Dès la première visite, je lui ai expliqué ma situation, il m’a tout de suite fait confiance et je l’ai toujours payé en plusieurs fois. À certains moments, il ne savait même plus que je lui devais de l’argent. Je sais que si je l’appelle en pleine nuit, il viendra au plus vite et ne me demandera rien du tout."

4 images
© Westend61 – Getty Images

"Sauver l’animal est la priorité"

Le dernier débat de la semaine se termine à Péruwelz, en province de Hainaut, avec Sandrina : "Pour moi, le vétérinaire ne doit pas vérifier, mais il ne doit pas accepter non plus de travailler gratuitement. Son objectif est avant tout de sauver la vie de l’animal et ensuite on trouve des solutions pour le paiement."

Quand j’ai téléphoné chez le vétérinaire, on m’a dit de venir avec 250 € en liquide

"Mon chien était malade et est mort l’été dernier. Il faisait une hémorragie et on n’avait pas le temps d’aller chercher de l’argent avant d’arriver à la clinique, mais le vétérinaire ne voulait pas comprendre. Mon mari a conduit le chien et je suis partie à la banque, mais nous avons perdu du temps à cause de cela. Je peux comprendre qu’ils veulent éviter les impayés, mais pour moi un vétérinaire doit prendre le risque de ne pas payer, sauver l’animal est la priorité."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK