C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Thierry : "La nuit, je roule à du 200km/h en voiture et je monte jusqu'à du 310km/h avec ma moto !"

Thierry : "la nuit 310KM/h
Thierry : "la nuit 310KM/h - © Tous droits réservés

Selon le type de route, de 62 à 72% des Belges disent ne pas respecter les limitations de vitesse. La vitesse est trop basse sur les routes belges ?

Dans une grande enquête sur les habitudes des automobilistes dans le monde, Vias (Institut pour la Sécurité routière) nous apprend que le conducteur belge avoue, dans de nombreux cas, rouler en excès de vitesse. Près de 3 conducteurs sur 4 disent avoir roulé plus vite que la vitesse autorisée hors agglomération et hors autoroute au moins une fois la semaine avant le sondage, sur autoroute on passe à 68% et en ville 62%. Il est à noter que ce sondage place la Belgique en 11 ème position du classement des pays qui respectent le moins les limitations.

La vitesse est trop basse sur les routes belges ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites".

Thierry, un auditeur originaire de Bruxelles est intervenu sur notre antenne à ce sujet et assume totalement le fait de ne pas respecter les limitations de vitesse : "Cela fait une quarantaine d'années que je roule et je n'ai jamais eu d'accident donc je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas gérer un véhicule en bon père de famille. Je n'ai pas de pierre à lancer mais il faut s'adapter par rapport aux circonstances. À partir du moment où vous arrivez dans un village où il y a deux passants sur tout le village, si vous dépassez de 5km/h ça ne mérite pas une amende. Personnellement, s'il n'y a personne sur la route la nuit et que c'est une longue ligne droite de 3-4 km, je ne vois pas qui ça dérange, il n'y a que des vaches à côté... Du coup, je roule à du 200km/h en voiture et je monte jusqu'à du 310Km/h avec ma moto. Je sais que je risque une grosse gamelle par moment... Mais ça donne une impression de liberté ! L'autorité allemande a pris une bonne décision en laissant certains tronçons d'autoroute sans limitation de vitesse." 

"Même en accélérant, on n'y gagne rien !"

D'autres auditeurs disent faire partie des bons élèves et respecter aux maximum ces limitations. C'est le cas notamment de Pascal qui nous appelle depuis Dinant : "Je ne pense pas que les limitations de vitesse soient trop basses... Surtout vu la marge du flash de 6% donc dans une zone à 50km/h, vous pouvez rouler à 60km/h ! Mais ce n'est pas la vitesse qui compte mais la moyenne. Moi je mets toujours mon CrossControl et les 3/4 du temps, je respecte les limitations parce qu'en Belgique, les distances sont tellement courtes que même en accélérant, on n'y gagne rien. Mais si parfois, il est 4h du matin, qu'il n'y a quasi personne sur les routes, je me mets peut-être à 60 au lieu de 50km/h en agglomération mais pas plus."

Enfin direction Olne où Philippe nous raconte sa façon de gérer ses excès de vitesse : "En Belgique, je fais de mon mieux pour respecter les limitations de vitesse mais quand on circule comme moi je le fais au quotidien dans tout le pays, le problème est surtout la mobilité : d'un point à un autre, combien de chantiers/de ralentissements y a-t-il ? Et comment peut-on travailler en étant indépendant ? Donc à un moment donné, il faut rattraper le retard et rouler légèrement plus vite. Moi j'ai calculé la moyenne de circulation sur l'année et je roule à une moyenne de 60km/h en roulant sur l'autoroute parce qu'il y a trop de chantiers. Et les professionnels de la route, à un moment donné, s'ils doivent répondre aux obligations de leurs RDV, ils n'ont pas vraiment d'alternative ! Et je ne pense pas que les radars soient forcément mis dans les zones accidentogènes donc on peut se poser énormément de questions... Dans d'autres pays, ça fonctionne bien mais chez nous,c 'est difficile de respecter les limitations de vitesse et il m'arrive de monter jusqu'à 135km/h pour rattraper du temps mais pas plus. C'est la galère pour rouler en Belgique ! Donc à un moment donné, je me demande comment je dois fonctionner..."

N'hésitez pas à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK