C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Stéphane Thiery : " Il y a des contrôleurs mais le conducteur est le commandant de bord "

Pour avoir refusé l’accès à un passager sans titre de transport, un chauffeur des TEC a été tabassé à Bressoux. Est-ce au chauffeur de vérifier qui monte sans payer ?

Tout commence quand un chauffeur de bus des TEC refuse l’accès à un jeune qui ne dispose pas de titre de transport. Un peu plus tard, alors qu’il sort des toilettes au terminus à Bressoux, le chauffeur est attendu par le jeune rejoint par des amis. Il est alors tabassé à coups de bâton et menacé d’un couteau avant de retourner dans son bus pour appeler les secours. Le chauffeur qui a été emmené à l’hôpital souffre aujourd’hui de douleurs à la main et l’épaule. Est-ce au chauffeur de vérifier qui monte sans payer ?

Stéphane Thiery, directeur marketing et porte-parole du groupe TEC : " Il y a aussi des contrôleurs mais le conducteur est le commandant de bord de son bus, il est à l’entrée du bus. Quand on monte dans un bus ou un tram du groupe TEC, il faut valider son titre de transport à travers sa carte MOBIB. Pour cela, il faut aller à l’avant et passer devant le conducteur. Et ça, permet au conducteur de pouvoir voir, via le bruit du valideur et un petit écran , si la personne est en bon ordre de titre de transport. Si ce n'est pas le cas, il l'invite à prendre un billet de dépannage. Si la personne refuse, il va l’inviter à quitter le bus."

Des dispositifs d'aide mis en place

Le conducteur doit surveiller ses passagers et l'ambiance du bus tout en conduisant, précise Stéphane Thiery : " C'est un métier qui demande de faire pas mal de choses en même temps. Mais il doit être responsable de ce qui se passe dans son bus, y compris de ce qui se passe à la montée. Il y a tout un dispositif mis en place pour que tout se passe bien. Quand ça ne se passe pas bien, il y a aussi des dispositifs qui permettent d’être aidé par des contrôleurs et par des forces de l’ordre : il y a une commande qui permet d’appeler au secours sans que ça soit visible. Cette procédure de monter par l’avant pour valider permet au conducteur de pouvoir anticiper les difficultés qu’il pourrait vivre dans son bus. "

Contrôler, une mission du chauffeur

Les chauffeurs qui ne contrôlent les passagers risquent une amende mais tout dépend de la situation insiste le directeur marketing et porte-parole du groupe TEC : " Il n’y a pas de sanction appliquée en permanence, ça dépend de la situation mais ça fait partie du rôle du conducteur de gérer ceux qui rentrent et qui sortent de son bus et de faire en sorte que ça se passe le mieux possible. Le contrôle, dans des situation où c’est possible, fait partie de leur mission."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK