C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Shana, prostituée : "C'est notre outil de travail notre corps, on ne fait rien de mal!"

Shana : "
Shana : " - © Tous droits réservés

À Namur, les prostituées en vitrine ne pourront plus montrer leur corps de 7h à 22h, seul leur visage et leurs épaules pourront être visibles depuis la rue. Les travailleuses du sexe, il faut les cacher ?

Le nouveau point du règlement de la Ville de Namur entrera prochainement en vigueur à la suite de plaintes d’habitants des communes de Lives-sur-Meuse et de Brumagne qui demandaient la fermeture des établissements en raison des problèmes de tapage, de vulgarité et de sécurité routière… La fermeture ne pouvant être exigée par la Ville, finalement les prostituées devront obligatoirement cacher leur corps et ne laisser apparaître que leur visage et leurs épaules de 7h à 22h.

Les travailleuses du sexe, il faut les cacher ? C’est la question que l’on vous posait ce matin " C’est vous qui le dites".

Shana, une auditrice originaire de Charleroi et prostituée de profession, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Il ne faut pas les cacher ! Je trouve ça stupide, surtout à cet endroit où il n'y a pas d'école et où c'est une route libre. J'ai travaillé dans ce bar, j'ai toujours travaillé en deux pièces et je trouve ça aberrant. Les enfants n'ont qu'à passer ailleurs. S'ils ne connaissent pas ce métier-là, ils doivent comprendre même si certains parents sont trop choqués par notre métier. Mais notre métier est reconnu et légal. Moi j'y ai emmené ma fille à 8 ans et je lui ai expliqué la situation. Puis, les enfants ne sont pas bêtes ! Et concernant la sécurité routière, il y a beaucoup d'accidents qui n'ont rien avoir avec les vitrines ! Moi, je ne l'aurais jamais fait, je serais restée en deux pièces et visible parce qu'on ne fait rien de mal. Pour faire ça, vous allez en rue et ce sera la même chose ! Je suis désolée mais c'est notre outil de travail, on ne fait rien de mal !"

"C'est leur métier, chacun fait ce qu'il veut ! "

Kévin de Nalinnes : " Ça ne sert strictement à rien. le gros souci c'est en effet la sécurité routière mais qu'on les cache ou pas ça ne changera rien ! Et ce n'est pas en journée le problème mais surtout le soir et le week-end. Avant j'habitais à côté d'un bar à hôtesses et ils avaient mis un radar mais ça ne sert à rien parce que les gens ralentissent quand même en passant devant les vitrines. C'est strictement débile cette décision ! Moi j'avais mes trois enfants à la maison, mon jardin donnait sur celui des filles et parfois, la voisine bronzait en bikini, et bien, c'est pareil. Et moi, mes enfants pensaient que c'était un magasin de sous-vêtements et on a joué le jeu. Bref, ça ne sert à rien de murer ces vitrines."

Enfin, direction Frasnes-lez-Buissenal, où Nadine pense qu'il ne faut pas cacher les prostituées : "C'est leur métier, chacun fait ce qu'il veut ! On vit en démocratie quand même ! Et si ça ne plaît pas aux parents ou aux enfants, ils n'ont qu'à prendre un autre chemin. Ces gens-là ont le droit de faire ce qu'ils veulent derrière leur vitrine. Je ne comprends pas pourquoi ça dérange ! Si on les cache, ça empêche de faire leur métier correctement parce que si on ne voit que le visage... Dans la rue, il y a des femmes qui montrent leur poitrine en mettant des décolletés mais voilà, on n'est pas des bonnes sœurs !"

N’hésitez pas à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK