C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Sarah, enseignante en secondaire : "Si les cours reprennent en mai, ça sera sans moi!"

Vers une réouverture des écoles ?
5 images
Vers une réouverture des écoles ? - © Godong - Getty Images

Après l’annonce, en France, de la réouverture des écoles dès le 11 mai, une pétition rencontre un grand succès chez nous pour que le retour à l’école ne soit pas la première étape du déconfinement.

Le retour à l’école, vous l’envisagez ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"Les adolescents ne sont pas prêts à faire attention!"

Sarah, enseignante, s'est exprimée sur notre antenne depuis Charleroi : "Je ne suis absolument pas prête à reprendre les cours. Je travaille dans une école secondaire où il y a des centaines d'élèves. Ce sont des adolescents et ils ne sont pas prêts à faire attention à des mesures strictes pour être attentifs à tout ce qui est sanitaire. J'ai vu des élèves éternuer devant moi sans mettre leurs mains devant la bouche et le creux du coude n'en parlons même plus. C'est carrément impossible de leur demander de faire attention à tout ça".

J'ai un bébé de 9 mois et une maman de 69 ans, je ne peux pas prendre le risque de les contaminer

Pour Sarah, la reprise dans un mois est beaucoup trop rapide : "Pourquoi vouloir rouvrir les écoles à cette allure quand on voit le nombre de décès et de personnes contaminées ? C'est trop tôt dans un mois ! Le bon moment, ça sera quand tout le monde aura été testé, qu'on pourra dire qui est malade et qui ne l'est pas. Ceux qui ne sont pas contaminés et qui n'ont pas le virus pourront retourner travailler ou aller à l'école. Si les cours reprennent, ça sera sans moi ! J'ai un bébé de 9 mois, j'ai une maman de 69 ans et je ne peux pas prendre le risque de leur ramener le virus en guise de cadeau à la maison !". 

"Avant, il faut tester tout le monde!"

Florence a souhaité témoigner dans notre émission depuis la ville de Mons : "Je ne suis pas prête du tout à renvoyer mes enfants à l'école. J'ai deux adolescents et une fille de 11 ans. C'est déjà compliqué de les canaliser et puis, du jour au lendemain, nous allons leur dire qu'ils peuvent retourner à l'école ? Tout va bien ! Je ne veux pas que l'école reprenne, la priorité n'est pas là du tout. La priorité elle est pour les gens qui veulent rouvrir leurs commerces avec des précautions. Quelques semaines sont déjà passées et nos enfants ne se portent pas plus mal. Ils partagent d'autres moments et apprennent différemment. Il est également nécessaire de faire des tests avant de reprendre les cours. Si l'école reprend, je garderai mes enfants à la maison". 

"Il faut rouvrir d'autres secteurs d'abord!"

Pour Christophe de Malmedy, l'école doit reprendre en septembre mais pas avant : "Je ne suis pas prêt du tout à remettre mes enfants à l'école . Je pense qu'il faut arrêter l'année scolaire maintenant. J'ai un peu peur pour mes enfants mais aussi et surtout pour la prolifération du virus. Nous allons remettre tous les enfants ensemble en classe et nous savons qu'ils sont asymptomatiques. Je suis prêt à ce qu'ils retournent au mois de septembre, d'ici là, ça devrait se calmer. Avant, c'est beaucoup trop tôt ! Il y a beaucoup d'autres choses à rouvrir avant comme les commerces ou encore l'HoReCa dont je fais partie et où nous avons absolument besoin de travailler". 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons RDV du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK