C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Sahib : " La population ne fait pas la différence, il doit se taire "

Salah Abdeslam s’est adressé aux victimes des attentats lors d’une audition par un juge antiterroriste en France : " Nous ne vous attaquons pas parce que vous mangez du porc ou buvez du vin mais les musulmans se défendent contre ceux qui les attaquent. " Que lui répondez-vous ?

Salah Abdeslam est connu pour s’exprimer peu et pourtant, face à un juge antiterroriste en France, hier il a parlé pour d’abord préciser qu’il ne souhaitait pas d’avocat, qu’il s’en remettait à Allah. Il a ensuite adressé un message aux victimes des attentats : " Nous ne vous attaquons pas parce que vous mangez du porc, vous buvez du vin ou vous écoutez de la musique mais les musulmans se défendent contre ceux qui les attaquent. Mettez votre colère de côté et raisonnez quelques instants, vous ne subissez que les erreurs de vos dirigeants ". Que lui répondez-vous ?

Sahib de Berchem-Sainte-Agathe est musulman et est très en colère : Il porte un nom musulman mais entre nous, musulmans pratiquant, les Salah Abdeslam ne sont pas des musulmans. On les appelle des déséquilibrés, des malades mentaux ! L’islam est une religion qui dit qu’ôter une vie à un être humain, c’est comme ôter la vie de toute l’humanité. L’humanité c’est des milliards de vies. Quand tu sauves une vie, c’est comme si tu sauvais toute l’humanité. Comment on peut appartenir à une telle religion et ôter la vie des gens ?! Ils ne sont pas des musulmans. "

La plupart de la population ne fait pas la différence entre les musulmans et les terroristes regrette Sahib : " Mettez une djellaba, et prenez le train. Vous allez rester seul jusqu’à Ostende. Vous allez rester seul parce que vous avez une djellaba et que vous êtes musulman. Il n’y a personne qui va s’approcher de vous. Salah Abdeslam n’a qu’à se taire sur les musulmans et parler en son nom ! "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK