C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

S'estimant lésé, un vendeur de chocolats réclame des indemnités à Carrefour... Est-ce légitime?

Le Syndicat des Indépendants et PME (SDI) réclame des indemnités à Carrefour pour un affilié vendeur de chocolats qui s’estime lésé après l’annonce du plan de transformation du groupe. Est-ce légitime de se lancer dans une telle démarche ?

C’est un vendeur de chocolats qui dispose de 2 points ventes dans des galeries commerçantes attenantes à un magasin Carrefour. Après l’annonce du plan de transformation du groupe, une grève a empêché l’accès à un point de vente, et le deuxième a été déserté, même s’il était accessible, à cause de l’arrêt de travail des employés de Carrefour. Il subit une perte du chiffre d’affaire de 7 000 à 10 000 euros. Il réclame donc aujourd’hui des indemnités.

Est-ce légitime de se lancer dans une telle démarche ? La réponse à cette Question qui dérange avec Nathalie De Lamper, porte-parole du SDI, le Syndicat des Indépendants et de des PME.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK