C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Rita : " Il faut retenir le positif : ça aide les enfants en difficultés ! "

Une députée interpellera aujourd’hui la ministre de l’Enseignement concernant des visites scolaires organisées dans les magasins Apple Store, des visites jugées trop commerciales.

C’est une info à lire dans La DH. Carine Lecomte, députée MR, interpellera ce matin Marie-Martine Schyns, la ministre de l’Enseignement, à propos de sorties scolaires organisées dans les magasins de la marque Apple, dont l’Apple Store de Bruxelles. Par groupe de 30 maximum, les élèves à partir de 5 ans sont invités gratuitement à découvrir l’univers de la marque. Pendant la visite, ils seront initiés à l’art du récit créatif, à développer l’apprentissage multisensoriel ou découvrir la programmation et la robotique. Ce qui pose problème dans ces visites, selon la députée qui soutient les synergies entre le monde de l’entreprise et l’école, c’est que la démarche est plus commerciale qu’éducative dans ce cas-ci. Une visite dans un Apple Store, est-ce vraiment une sortie scolaire ?

Une visite dans un Apple Store, c’est vraiment une sortie scolaire ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans " C'est vous qui le dites ! "

À ce propos, pour Rita de Bernissart, cette visite est une bonne initiative : " Je fais partie d'une association pour des enfants qui ont des besoins spécifiques et que nous formons justement à l'Ipad parce que c'est un appareil qui leur a permis de vraiment s'en sortir, de remplacer l'écriture, la dysorthographie, la dysgraphie, la dyspraxie,... On s'est rendu compte, en formant ce type d'enfants à cet appareil, que c'est super intuitif et que cette tablette n'est pas qu'un jeu. C'est vraiment un produit qui remplace une série de choses que ce type d'enfants est incapable de faire ".

Pour Rita, il y a un réel intérêt à emmener les enfants visiter un Apple Store : " Si on leur a donné des explications claires sur les possibilités des appareils, c'est intéressant. Il y a une avancée technologique dans notre société et il faut qu'ils connaissent les possibilités qui leur sont offertes dans le cadre des études, dans le cadre professionnel plus tard ". Selon Rita, l'objectif premier de ces visites n'est pas commercial : " Je ne confirme pas qu'il n'y a pas une démarche commerciale mais ce qu'il faut en retenir c'est l'avantage que cela octroie aux enfants. Le principal point positif, c'est que cela aide les enfants en difficultés. De plus, je doute que des enfants de 5 ans reviennent à la maison en disant à leurs parents qu'ils ont été à l'Apple Store et qu'ils doivent acheter des produits Apple ".  

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK