C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Pourquoi les chiens d'assistance restent-ils interdits dans la plupart des hôpitaux?

Pourquoi les chiens d'assistance restent-ils interdits dans la plupart des hôpitaux?
Pourquoi les chiens d'assistance restent-ils interdits dans la plupart des hôpitaux? - © Tous droits réservés

L’Avenir et Sudpresse reviennent ce matin sur le rejet d’une proposition qui visait à permettre à des patients d’être accompagnés par leur chien d’assistance dans tous les hôpitaux. Alors qu’ils sont présents pour toute une série de tâches au quotidien, dans la plupart des infrastructures médicales l’accès leur est interdit actuellement. Pourtant d’une grande aide pour leurs maîtres, pourquoi dans la plupart des hôpitaux les chiens d’assistance sont interdit d’accès ?

Jean-Marc Hautecler, représentant de l'AViQ, l'agence pour une vie de qualité: "Le chien d'assistance est de deux types. Vous avez le chien guide pour les personnes aveugles et malvoyantes. Et le chien d'aide pour les personnes voiturées. On est ici dans le cas de chiens très particuliers qui sont considérés par nous comme des aides techniques, et donc on parle de quelques chiens évidemment pour toute la Wallonie."

Problème d'interprétation et d'information

Il y a des structures médicales qui acceptent la présence de ces chiens d'aide, d'autres qui les refusent. Le but est d'uniformiser et faire en sorte qu'ils soient acceptés partout. Qu'est-ce qui coince à l'heure actuelle? "Je crois qu'au départ, c'est comme dans toute législation, il y a un manque d'information. Et donc il a été prévu de mettre en place une campagne de sensibilisation pour que les gens comprennent bien que ce chien spécifique a le droit d'accéder aux bâtiments publics. L'hôpital est bien un bâtiment public, maintenant il y a des endroits d'ordre public qui ne permettent pas l'accueil d'un chien. Je pense notamment au bloc opératoire [...] On est là vraiment dans un problème d'interprétation et d'information principalement."

Et l'hygiène?

Il y a la question de l'hygiène aussi... "Bien sûr! C'est pour ça que dans certains locaux des hôpitaux, il n'est pas question de rentrer avec son chien. Après ce sont des aides techniques, donc on en prend soin. Ils ont été formés pendant 18 mois voire deux ans. Il vaut 15 000 euros ce chien. Donc ceux qui ont la chance d'en avoir un en prennent soin."

Une personne qui a un chien d'assistance peut-elle s'en passer le temps d'une consultation à l'hôpital? "Tous les cas peuvent se présenter. Si elle est seule avec son chien, évidemment ça peut poser un problème. Maintenant si elle doit se faire opérer, c'est à elle de s'organiser. Je crois que c'est une question de bon sens aussi, là où je ne vais pas moi-même, le chien n'ira pas non plus."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK