C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Pascal sur le PS qui veut un accès au chômage en cas de démission : "Il suffit de faire une formation"

Un employé qui démissionne doit avoir accès au chômage, c’est le souhait du PS. L’Écho annonce ce matin que le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne, a élaboré 25 propositions dans le but de répondre aux pénuries sur le marché du travail dont celle de permettre, un nombre de fois limité, à un employé de démissionner pour réorienter sa carrière tout en ayant accès au chômage.

Démission et chômage, c'est compatible ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
Un employé qui démissionne doit avoir accès au chômage, c’est le souhait du PS. © GettyImages

"Je ne suis pas du tout favorable ! Il suffit de faire une formation"

Pascal un auditeur originaire d'Antoing est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je ne suis pas du tout favorable. J'ai une carrière de 40 ans derrière moi. Lorsque j'avais 38 ans, je sentais que c'était difficile d'obtenir une promotion dans la société pour laquelle je travaillais. Pourtant, c'était le moment pour moi de monter en grade. J'ai cherché à gauche et à droite pour voir ce que je pouvais faire et je me suis lancé. J'ai fait une formation du soir dans une haute école. Ensuite, j'ai commencé un autre métier dans lequel je me suis épanoui pour le restant de ma carrière. Je n'avais pas le choix, si je partais au chômage je perdais trop d'argent. J'y suis finalement arrivé". 

 

4 images
Un employé qui démissionne doit avoir accès au chômage, c’est le souhait du PS. © GettyImages

"En cas de réinsertion professionnelle, il faudrait avoir droit au chômage une fois dans sa carrière"

À Namur, Christine n'est pas du même avis : "Je suis favorable en cas de réinsertion professionnelle. L'année dernière, j'ai entamé une formation en cours du soir pour changer de métier. Ce n'était pas prévu, je voulais terminer ma carrière là où je travaille actuellement mais ce dernier n'a plus beaucoup de sens pour moi et c'est très difficile psychologiquement parce que c'est un travail très négatif. Cela fait 2 ans que je réfléchis à mon projet, de m'installer en tant qu'indépendante mais cela nécessite 4 ans de formation. Cela m'intéresserais de partir pour pouvoir me consacrer à mes études et préparer le lancement de mon projet".

Christine va encore plus loin : "Dans ce cas de figure, il faudrait avoir droit à ce chômage au moins une fois dans toute sa carrière. Ce dernier devrait être octroyé pendant un an ou deux maximum. L'État n'est pas là pour nous donner de l'argent mais ça permettrait de continuer à rembourser mon prêt hypothécaire". 

4 images
Un employé qui démissionne doit avoir accès au chômage, c’est le souhait du PS. © GettyImages

Depuis Courrière, Anne-Françoise conclut le débat : "Démission et chômage peuvent être compatibles à condition que ce soit bien balisé. Je vis l'expérience actuellement avec l'un de mes fils qui travaillait depuis 8 ans comme éducateur spécialisé. Il s'est récemment découvert une passion pour la menuiserie et a réfléchi à un nouveau projet de vie. Donner cette opportunité une fois sur toute une carrière, c'est déjà bien. Le chômage devrait durer 2 ans, le temps de réfléchir à son projet. De plus, une partie de la nouvelle formation pourrait être financée par le chômage avec une obligation de résultat". 

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK