C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Pascal : " La solution, ce sont des caméras intelligentes qui détectent une anomalie ! "

À Jambes, une voiture a été détruite par un train sur un passage à niveau. La maman et les deux enfants qui étaient à bord sont sortis à temps et sont sains et saufs. Vous sentez-vous en danger sur les passages à niveaux ?

Samedi soir, l’histoire aurait pu être dramatique. Une voiture s’immobilise sur un passage à niveau pour une raison encore inconnue. Une femme et ses deux enfants sont à bord. Le signal sonore se déclenche. Un témoin de la scène appelle le 112 mais il est trop tard pour arrêter le train de marchandise qui arrive. C’est alors que Jule, 20 ans intervient. Il dit à la mère de quitter la voiture, il s’occupe de détacher les enfants, les prend dans ses bras et court rejoindre la maman. Tout le monde est à l’abri lorsque le train arrive et percute violemment la voiture dont il ne reste plus grand-chose. Vous sentez-vous en danger sur les passages à niveaux ?

C'est Pascal de Jette qui avait le dernier mot ce matin. Il a proposé quelques solutions à notre experte, Aurélie Robert, porte-parole d'Infrabel : " La solution, elle existe déjà dans pas mal d'autres situations comme, par exemple, dans des piscines. Ce sont des caméras intelligentes qui détectent une anomalie. Ce qui permettrait de voir, par exemple, qu'un objet tel qu'une voiture reste immobilisée sur la voie plutôt que de la franchir et de donner directement une alerte à quelqu'un. Quelqu'un qui se permet de regarder la caméra et qui va confirmer qu'un véhicule obstrue et faire directement un signal d'alerte sur toute la voie dans un sens ou dans l'autre pour signaler le problème au train et lui mettre un feu rouge d'urgence pour qu'il commence à freiner bien au-delà de la distance nécessaire pour qu'il s'arrête complètement. Tout à l'heure, il y avait un auditeur qui disait qu'il faut parfois un kilomètre pour arrêter un train. Je pense, qu'avec ce système intelligent et immédiat, le délai sera beaucoup plus raccourci que quelqu'un qui appelle le 112 ou quelqu'un qui trouve le numéro de téléphone pour alerter la SNCB ".

Pour Aurélie Robert, porte-parole d'Infrabel, il s'agit bel et bien d'une solution concrète : " Tous les systèmes de sécurité sont envisageables. Maintenant, j'invite peut-être Pascal à nous contacter pour qu'on puisse voir, avec plus de détails, ce qui est envisageable ou pas. Il faut savoir que de nombreux systèmes de sécurité sont déjà mis en place, qu'on a un système du contrôle du trafic permanent qui existe déjà aussi. Donc, les systèmes de sécurité sont présents. "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK