C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Paquet de cigarettes neutre : pas d'actualité car l'État belge craint des pertes financières ?

Paquet de cigarettes neutre en Belgique : pas d'actualité car l'État craint des pertes financières ?
Paquet de cigarettes neutre en Belgique : pas d'actualité car l'État craint des pertes financières ? - © Tous droits réservés

Sur la table depuis deux ans, l’idée du paquet de cigarettes neutre ne voit-elle pas le jour à cause d’un blocage en raison des pertes financières pour l’État liées à la baisse de consommation que cela engendrerait ?

Voilà deux ans que la Fondation contre le Cancer attend une décision concernant la mise en place du paquet de cigarettes neutre, donc sans aucune marque apparente. Dans La DH aujourd’hui, il est question d’un blocage du SPF Finances qui pourrait retarder la mesure en raison des calculs prévoyant une baisse de la consommation de cigarettes - comme dans d’autres pays ayant déjà appliqué le principe - et donc de la baisse des revenus pour l’État. Sur la table depuis deux ans, l’idée du paquet de cigarettes neutre ne voit-elle pas le jour à cause d’un blocage en raison des pertes financières pour l’État liées à la baisse de consommation que cela engendrerait ?

Docteur Anne Boucquiau, porte-parole et responsable des experts à la Fondation contre le Cancer: " C'est une forte intuition parce qu'on ne voit pas d'autres blocages possibles. L'introduction du paquet neutre donc qui n'a plus du tout d'attractivité, plus de marque particulière en terme de marketing, qui est juste un paquet de couleur neutre, dont la marque de cigarettes est standardisée et avec les avertissements santé, en terme de packaging, c'est beaucoup moins attractif. C'est une mesure qui a déjà été introduite il y a plusieurs années, le précurseur est l'Australie où ça a été introduit en 2012 et on sait que la consommation a diminué puisqu'entre 2012 et 2015, ils ont remarqué une diminution de 3% de fumeurs en moins donc c'est tout à fait remarquable."

L'aspect économique n'est pas le seul qui importe...

Docteur Anne Boucquiau tient cependant à souligner que l'aspect économique n'est pas le seul dont on doit se préoccuper : " Je ne connais pas l'incidence exacte à l'échelle de l'Australie mais il faut aussi mettre en regard l'impact des finances au niveau de la santé publique. Donc au-delà des années de vie perdues - en Belgique, c'est 15.000 décès prématurés par an - c'est aussi un problème de qualité de vie puisque les personnes qui, par après ont des problèmes pulmonaires, ont une qualité de vie très dégradée. En terme économique, on a des chiffres qui proviennent d'une étude sur les coûts sociaux des drogues légales et illégales - le tabac est une drogue légale qui provoque une dépendance très forte - et là, les chiffres sont pharaoniques puisqu'on parle de 13 milliards d'euros par an de coût pour la société provoquée par le tabac." La perte de rentrées financières pour la vente des paquets de cigarettes serait donc compensée par les économies sur les soins de santé.

Une politique plus audacieuse...

La Fondation contre le Cancer a déjà eu des contacts avec Maggie De Block mais jusqu'à présent, la mesure ne s'est toujours pas concrétisée : " On a des échanges avec la ministre de la Santé. En avril 2016, elle a annoncé que dans les mesures de son Plan Anti-Tabac, il y avait cette introduction des paquets neutres prévue en 2019 donc il n'est pas trop tard pour le faire mais il est temps! Sinon le temps que le parcours législatif se fasse, on risque d'arriver trop tard et de louper cette opportunité de poser un acte fort dans cette lutte contre le tabac... Mais ce n'est pas le seul acte à poser : une autre mesure efficace est l'augmentation du prix du tabac; en France, la ministre de la Santé est également une médecin, elle a une politique très courageuse et audacieuse avec les paquets neutres qui dont introduits, l'augmentation des prix et avec des campagnes financées par les autorités publiques."

La Belgique devrait donc prendre exemple sur son pays voisin et se lancer dans une politique plus audacieuse comme le conclut la porte-parole de la Fondation contre le Cancer : " La Belgique a été à la pointe en termes de politique audacieuse contre le tabac et depuis on fait du statut quo... Dans le rapport international dans lequel on évalue les politiques dans 35 pays européens, on était à la 13e place en 2013 et on vient de basculer à la 17e place! Donc il est encore temps d'avoir une politique courageuse mais il ne faut vraiment plus tarder..."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK