C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Olivier Maingain : "Nous avons déjà octroyé une aide juridique à des associations, cela se fait dans de nombreuses communes"

Pour soutenir le secteur Horeca, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Olivier Maingain, veut débloquer un subside pour contester juridiquement les décisions gouvernementales. Dans la Dh, il explique ce matin que concrètement, il veut octroyer de l’argent aux fédérations représentatives du secteur pour engager des poursuites judiciaires au lieu d’inciter indirectement à la désobéissance civile en annonçant ne pas intervenir en cas d’ouverture d’établissements avant que ce soit autorisé.

C’est la bonne technique pour soutenir les restaurateurs ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© SimpleImages – Getty Images

"L’accès à la justice à un coût"

Olivier Maingain, bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Nous avons déjà octroyé une aide juridique à des associations, cela se fait depuis longtemps dans de nombreuses communes. L’accès à la justice a un coût et devoir mener des actions de justice répétées pour faire respecter la loi a également un coût. Nous avons par exemple déjà octroyé des subsides à des associations qui défendent les droits humains. Ici, nous accordons un soutien à l’association représentative du service Horeca de Bruxelles pour contester une décision qui est abusive. Un montant a déjà été décidé, il sera de 10.000 € et nous envisageons d’agir de la même façon pour le secteur de la culture."

Je n’appelle pas à la désobéissance civile

"Pour faire valoir ses arguments dans un État de droit, il faut aller en justice qui elle tranchera. Respecter la loi, c’est aussi respecter le droit de recourir à la justice quand il y a un abus de droit de l’autorité publique. Je vais d’ailleurs présenter un point en urgence au prochain conseil communal et en discuter dans les prochaines heures avec des représentants du secteur Horeca."

4 images
© Alexander Spatari – Getty Images

"Il aide le peuple à contourner la loi"

À Rendeux, dans la province de Luxembourg, Alain nous fait part de son opinion : "Au début de leur mandat, les politiciens prêtent serment. Les bourgmestres doivent obéir à la Constitution, aux lois du peuple belge et ils doivent respecter la hiérarchie. Pour moi, toute l’idée d’Olivier Maingain est à jeter, il n’est pas honnête envers lui-même et cherche certainement à récupérer de l’électorat. En tant que bourgmestre, il est censé respecter la loi et ici, il aide le peuple à contourner la loi. Il ne suit pas les recommandations fédérales alors que selon moi, il devrait essayer d’apaiser les tensions : ce n’est que 7 jours de plus à attendre, pas trois mois."

4 images
© japatino - Getty Images

"La communication entre les politiques est incohérente"

Le dernier débat de la semaine se conclut à Uccle avec Jean-François : "C’est une erreur de la part d’Olivier Maingain. Je pense que c’est très dangereux que les autorités ne sont pas d’accord entre elles, la population va finir par se rebeller et ce sera une action tout à fait normale. La communication est totalement incohérente et la population n’a plus de fil conducteur. Au lieu de proposer cela, il devrait mettre cet argent à disposition du secteur Horeca et rendre des rues piétonnières pour donner de l’espace aux restaurateurs qui n’ont pas de terrasse."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK