C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Michel Masson, gynécologue : " Le matin ou l'après-midi, le matériel est stérilisé de la même façon "

Michel Masson : " Le matin ou l’après-midi, le matériel est stérilisé de la même façon au préalable "
Michel Masson : " Le matin ou l’après-midi, le matériel est stérilisé de la même façon au préalable " - © Tous droits réservés

Pour éviter des infections transmises par les ustensiles trop souvent mal désinfectés, un gynécologue conseille de prendre rendez-vous chez votre urologue ou gynécologue le matin. Vous avez confiance en l’hygiène chez votre gynéco ?

Tout part d’un rapport qui fait scandale en France. La société française d’hygiène hospitalière affirme que le niveau de désinfection des ustensiles n’est pas suffisant. Certaines femmes sont persuadées d’avoir été contaminées par des bactéries après une visite chez le gynécologue. Si en Belgique, les normes sont plus strictes qu’en France, dans les éditions de Sudpresse, un gynécologue conseille toutefois de prendre votre rendez-vous chez un urologue ou gynécologue le matin car plus la journée avance, moins le nettoyage entre chaque patient est fait avec attention. Vous avez confiance en l’hygiène chez votre gynéco ?

Michel Masson, gynécologue et président du Comité d'éthique de la Clinique Saint-Vincent à Rocourt : " Ça n’a aucun sens ! Tout service normal a un lot d’instruments réutilisables suffisant pour tenir une journée de consultation. Il faut que tout soit lavé consciencieusement (stériliser du matériel qui n’est pas propre n’a aucun sens) et puis stérilisé. Il y a 2 étapes qui sont faites généralement par tout le monde. Alors il y a de plus en plus de matériel à usage unique ; en ce qui concerne les spéculums, j’en ai commandés et je n’en ai jamais utilisés que deux parce que deux patientes se sont plaintes de douleurs et avaient des petites fissures du vagin suite à l’introduction du spéculum plastique. Donc j’en suis revenu aux spéculums réutilisables classiques. "

Tout est lavé et stérilisé

Michel Masson poursuit en se voulant rassurant : Au fur et à mesure de la journée, on les accumule dans un endroit où après, on les lave et les stérilise. Pour les sondes de grossesse, il y a certains antiseptiques, désinfectants qui sont contre-indiqués parce qu’ils attaquent le matériel qui constitue la sonde. Mais il y a des ammoniums quaternaires qu’on utilise en spray et il faut toujours avoir une bombe de ce genre de produit à proximité pour passer sur les sondes. "

Le matin ou l'après-midi, aucune différence

Selon Michel Masson, c'est impossible que l'auditrice ait attrapé la chlamydia (une maladie vénérienne) chez son gynécologue, si les précautions habituelles sont prises. Les pratiques des confrères qu'il connaît ne posent aucun problème, insiste-t-il : Le matin ou l’après-midi, le matériel est stérilisé de la même façon au préalable. Ça ne rime à rien de nettoyer devant la patiente. Il faut aussi stériliser après et ça prend une heure. On ne va pas stériliser le spéculum devant chaque patiente et attendre une heure. La sonde est désinfectée et je peux le faire sans problème devant la patiente. "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK