C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Sophie: "mauvais chien-mauvais maître"

Marie: "mauvais chien-mauvais maître"
Marie: "mauvais chien-mauvais maître" - © Tous droits réservés

En Wallonie, le projet de loi " chien dangereux ", qui prévoit des muselières pour les chiens dangereux de race et l’interdiction de lieux publics pour les sans race, déclenche la colère. C'est le cas notamment du groupe Facebook " Am’staff de Belgique ", en total désaccord avec ce qui est proposé dans ce texte... Ont-ils raison de s'y opposer?

Mercredi passé, nous avions évoqué le projet de décret de 3 députés wallons qui voulaient encadrer la propriété de chien. Le texte limitait à 3 le nombre de chiens par ménage et puis, tout un volet sur les chiens dangereux répartis en catégories. En Catégorie 1 (chien d’attaque): le chien qui n’est pas inscrit à un livre généalogique mais dont les caractéristiques peuvent l’assimiler à un chien de race. Ce chien-là est interdit de lieux publics et de transports en commun. Il faudra les stériliser. En catégorie 2 (chien de défense et de garde): le chien de race. Muselière et laisse obligatoire dans les lieux publics.

Sophie Sprumont est administratrice du groupe Facebook "Am'staff de Belgique". Selon elle, "les Am'staffs ne sont pas dangereux de nature. Ils servaient même à l'époque comme nounous d'enfants. Puis c'est devenu un phénomène à la mode et beaucoup de jeunes ont utilisé ces chiens pour en faire des chiens de combat. Ils ont donc été considérés comme des animaux agressifs." La jeune femme va même plus loin dans ses propos. "Les politiques et les médias profitent de cette mauvaise image pour véhiculer la peur des Am'staffs. Il faudrait plutôt contrôler les propriétaires! Être majeur pour posséder ce typer de chiens devrait devenir obligatoire! Je pars du principe "mauvais chien-mauvais maître".

Sophie possède deux American Staffs à la maison alors qu'elle a également deux enfants en bas âges, et ça se passe très bien!

Retrouvez l'intégralité de son intervention ici.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK