C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Maria : " C'est de l'escroquerie, 1.000€/mois c'est le minimum ! "

Les demandeurs d’asile qui acceptent de travailler au centre Fedasil Petit-Château à Bruxelles reçoivent un salaire mensuel de 120€. C’est le juste prix ?

Les réfugiés qui acceptent de réaliser des petits travaux du lundi au vendredi sont rémunérés 120€ par mois, c’est ce que l’on peut lire dans La DH de ce matin. Un demandeur d’asile explique qu’il a d’ailleurs travaillé deux mois avant de se consacrer à l’apprentissage du néerlandais et à la recherche d’un travail mais que cela lui a permis de gagner 240€. Quand on lui demande si c’est de l’exploitation, il répond qu’il n’a pas le choix. Pour le centre, c’est une occasion d’entretenir le bâtiment à moindre coût et de l’argent de poche pour les réfugiés. Des petits boulots du lundi au vendredi pour 120€ par mois, c’est le juste prix ?

Un tel montant ne convient pas à Maria de Fontaine l’Évêque : " C’est vraiment de l’escroquerie ! Le Belge ne travaillerait pas pour ça. Tous ceux qui disent qu’ils sont trop payés ou que c’est suffisant, ils ont tous une grande gueule mais ils ne travailleraient pas pour ça. 120€/mois, on donne ça comme argent de poche à son enfant ! "

Même si le logement est payé, qu'ils sont nourris, qu'ils bénéficient d’une assistance médicale et qu'il y a une assistance sociale, 120€/mois n'est pas suffisant : " Quelqu’un qui fait du nettoyage gagne 10€/h. Je trouve ça normal qu’ils soient logés et nourris. Ils doivent être payés 1.000€/mois, c’est le minimum. Quand on va au magasin avec 120€, on ne va pas loin. "

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK