C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Marcel : "Un méchant blond aux yeux bleus aurait été possible mais pas logique!"

méchant
méchant - © Tous droits réservés

Après analyse des films Disney, des chercheuses anglaises sont arrivées au constat qu’ils sont dangereux pour les enfants car ils seraient racistes et feraient la promotion de la violence conjugale. Allez-vous arrêter de montrer des Disney à vos enfants ?

Les dessins animés Disney ont été analysés par des chercheuses anglaises qui ont émis de nombreuses critiques à propos de plusieurs films dont Blanche Neige et la Belle au Bois Dormant qui seraient responsables de problèmes d’estime de soi et de violence conjugale. Dans La Belle et la bête, le Bête est sur le point d’utiliser la violence tout au long du film et l’histoire donne l’impression qu’une femme peut changer son partenaire violent si elle persévère suffisamment longtemps peut-on lire dans La DH. Aladin et Le Roi Lion sont accusés de racisme, dans les deux cas les personnages méchants sont plus sombres que les bons.

Allez-vous arrêter de montrer des Disney à vos enfants ? C'est la question qu'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Marcel est intervenu sur notre antenne depuis Halles. Il a six enfants et neuf petits-enfants et leur montre des Disney sans aucune crainte : "Moi, ce qui me sidère dans l'histoire, c'est que les dites chercheuses ont dû faire de brillantes études universitaires et j'en arrive à la conclusion que l'instruction n'est pas synonyme d'intelligence! Être payé pour raconter des conneries pareilles, je ne comprends pas !" Et quand on demande à Marcel s'il est normal que les méchants soient, le plus souvent, de couleur foncée, il rétorque: "C'est d'une logique évidente ! Qu'aurait-on fait : un méchant blond aux yeux bleus ?! C'est possible mais dans le contexte habituel de la vie de tous les jours, c'est sûr que le noir est sombre par essence..." Enfin, selon Marcel, "le dialogue doit s'installer si l'enfant pose des questions et les adulte doivent expliquer les choses mais en général, aucun enfant ne se pose de questions là-dessus. Quant à ces chercheuse, fort heureusement que le ridicule ne tue pas..."

Une analyse trop approfondie...

Julie du côté d'Antoing, n'est pas tout à fait pour les films Disney mais elle pense tout de même que les chercheuses vont trop loin : "Les Disney, ce n'est pas mon premier choix car c'est toujours un peu édulcoré et éthéré... Ce n'est pas le genre de films que j'aime bien mais de là à les condamner, non ! Il y a plus de violence dans les dessins animés qu'on montre actuellement. C'est une analyse tellement approfondie qui est faite ici... Alors que le spectateur regarde ça de façon plus superficielle. Quant aux enfants, même s'ils comprennent beaucoup de choses, ils ne vont pas jusque là. Laissons leur les résultats de leurs analyses, je ne suis pas spécialiste en la matière. Après, oui, il y a toujours du racisme latent dans la couleur des personnages : le méchant est toujours plus foncé que le gentil... Mais je ne pense pas que ça marque beaucoup les enfants, c'est juste un regard d'adulte tout ça."

Enfin, Hélène depuis Waterloo n'a jamais constaté que ce genre d'images étaient véhiculées à travers les Disney. Selon elle, si les méchants sont plus foncés c'est une question de racisme et non de culture. Mais un enfant ne peut pas faire l'amalgame avec la couleur de peau. Elle conclut par le fait que selon elle, il n'y a aucun danger à diffuser un Disney à un enfant.

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK