C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Marc : "Faire comme en Israël : contrôler à nouveau les passagers avant l'embarquement!"

GERMAIN : "
GERMAIN : " - © Tous droits réservés

Après tous les contrôles de sécurité et avant d’embarquer, des couteaux à steak sont disponibles dans un restaurant de l’aéroport de Bruxelles, des passagers craignent pour la sécurité. Des couverts en métal à l’aéroport, ça doit disparaître ?

Ce sont des passagers en partance pour le Portugal qui ont été étonnés par les couverts proposés par un restaurant de l’aéroport de Bruxelles. Après avoir passé tous les contrôles de sécurité et dans une zone où il n’y en a plus avant d’embarquer dans l’avion, un restaurant propose aux clients des couverts en métal, dont un couteau à steak. Ce qui a étonné les touristes, c’est qu’il est donc possible de s’installer dans l’avion avec le couteau ce qui laisse envisager le pire. L’aéroport propose d’imposer l’utilisation de couverts en plastique, le restaurant qui sert des pizzas et des steaks demande dans La DH de ce matin d’être sérieux car il est impossible de couper avec de tels couteaux.

Des couverts en métal à l’aéroport, ça doit disparaître ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Marc, un auditeur originaire de Cerfontaine, est intervenu sur notre antenne pour tenter de trouver une solution face à cette problématique : "L'exemple à donner est l’Israël : avant de partir, on a un contrôle draconien. Ensuite, avant de monter dans l'avion, directement à la porte d'embarquement, on est fouillé, bagage ouvert, chaussures retirées. Et seulement une fois tous ces contrôles passés, on a l’autorisation de se mettre dans la file qui va embarquer dans l'avion. Pour aller en Israël, il est impossible de transporter quelque chose de dangereux. Il faut prendre l'exemple sur des pays fort menacés pour solutionner le problème." (ndlr. L'aéroport Ben Gourion entre Tel Aviv et Jérusalem est considéré comme l'aéroport le plus sûr au monde.)

"Il y a assez de contrôles à Brussels Airport !"

Direction Esneux où Fabien considère "qu'en effet, il y a un problème de sécurité. Si une fois la sécurité passée, vous allez acheter une bouteille de vodka et que vous la briser aux toilettes, vous avez un tesson de bouteille et ça fait une arme bien tranchante ! Un autre contrôle avant de monter dans l'avion serait une solution pour éviter de prendre des risques !"

Enfin, Chantal du côté de Jodoigne est employée à l'aéroport de Bruxelles. Selon elle, le nombre de contrôles est suffisant à Brussels Airport : "Je peux dire que des contrôles, il y en a assez ! Nous, le personnel, on présente sept fois notre badge de sécurité avant d'arriver au travail ! Si je pars travailler avec un yaourt, c'est parce que je fais partie du personnel, sinon il partirait à la poubelle. Et je n'ai jamais vu de couteau en métal ; tout est en plastique. Et les pizzas vendues sur place sont prédécoupées et à manger avec les doigts. Il ne faut pas tomber dans la paranoïa parce qu'à partir de ce moment-là, tout peut devenir une arme ! Même quelqu'un qui est diabétique et qui monte avec son insuline peut aussi piquer le pilote si on commence comme ça ! Il suffit d'adapter la carte du restaurant : steak haché et pizza en morceaux pour éviter tout souci."

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK