C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Louis : "La Flandre est riche et la Wallonie est un désastre !"

Louis : "
Louis : " - © Tous droits réservés

Un politique flamand se plaint des milliards transférés de la Flandre vers la Wallonie qui maintiennent trop de Wallons dans leurs hamacs. L’image est juste ?

À quelques semaines des élections, un candidat flamand insiste pour scinder la Sécurité sociale en se plaignant des demandeurs d’emploi du Hainaut qui ne semblent pas prêts à postuler pour des postes vacants à proximité, en Flandre. Il ajoute que les milliards de transferts de la Flandre vers la Wallonie maintiennent bien trop de Wallons dans leurs hamacs.

Le Wallon dans son hamac, l’image est juste ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites".

À ce propos, pour Louis de Chaudfontaine : "Cette image est tout à fait juste. Il suffit de voir ce qu'il se passe pour le moment. Quand vous voulez prendre le bus en Wallonie, c'est toujours grève. Quand vous voyez en Flandre comment ça fonctionne, que la Flandre est riche et que la Wallonie est un désastre. Je ne sais pas si le Wallon est fainéant mais il aime bien l'amusement c'est certain ! C'est quand même malheureux... Il suffit de regarder des villes comme Liège qui ont été florissantes.. et Charleroi c'est encore pire. Alors que les villes Flamandes, regardez Bruges, Ostende... C'est certainement une paresse énorme. Dernièrement, il y avait encore des patrons flamands qui cherchaient du personnel avec un village wallon à côté où il y a plein de chômeurs. Personne n'est venu se présenter chez les Flamands (...) Les Wallons croient qu'ils sont supérieurs. C'est un manque de volonté politique".

Jean-Francis de Fleurus est partagé ce matin : "Elle est presque juste. J'ai des fils qui ne veulent pas trouver du travail parce qu'ils se disent que se casser le derrière pour 1200 euros alors qu'en restant au chômage ou au CPAS ils en gagnent 1600 plus tous les autres avantages... Alors cela ne sert à rien d'aller travailler. C'est de la paresse".

"Dans la situation inverse, je ne suis pas sûr que les Flamands iraient en Wallonie !"

L'avis de Thierry de Mont sur Marchienne diverge totalement : "Cette image est fausse. Cet homme politique est un idiot. En Wallonie, il y a plus de 85% de personnes qui travaillent. Cela fait 30 ans que je travaille chez les Flamands et tous les jours je prends ma voiture. Enfin, maintenant, je prends ma moto tellement c'est devenu la merde sur les routes. En attendant, il y a quand même des gens qui se déplacent pour aller à leur boulot. Je travaille dans une société flamande où je suis le seul francophone, le seul wallon. Quand je suis arrivé là, on voulait que je parle flamand. Et puis on m'a dit que je devais parler français parce qu'il y avait des clients francophones (...) Dire que tous les Wallons veulent aller travailler en Flandre ça serait mentir évidemment mais, l'inverse est tout à fait juste aussi. Maintenant, si je suis le seul dans ma boîte, c'est parce que le profil que j'ai n'est pas simple à trouver (...) Depuis une dizaine d'années, il y a une certaine radicalisation vis-à-vis des travailleurs wallons. Mais quand mes collègues ont appris que je faisais 65km pour aller et revenir du boulot, ils m'ont tous dit que j'étais fou et qu'ils ne feraient jamais autant de km pour aller travailler. Ils ont du boulot chez eux mais je ne suis pas sûre que, s'ils étaient dans la situation inverse, ils iraient tous travailler en Wallonie. (...) Je peux vous dire que le profil du Wallon qui tombe tout le temps malade et du Flamand qui est toujours au boulot faudrait un peu l'oublier !"

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK