C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Licenciement chez FedEx : le travailleur wallon a-t-il un caractère protestataire ?

" À Liège, le personnel est trop exigeant ", c’est ce que le transporteur TNT avait signalé lorsque FedEx avait racheté l’entreprise en 2016 ; FedEx qui vient d’annoncer un plan de licenciement prévoyant la suppression de 671 emplois sur le site de Liège Airport. Dans L’Avenir de ce matin, un politologue explique qu’il y a un caractère protestataire qui fait partie de la tradition liégeoise et plus largement wallonne, ce qui peut apparaître comme une faiblesse aux yeux de certaines entreprises.

Les Wallons au travail sont-ils trop compliqués ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
Licenciement chez FedEx : le travailleur wallon a-t-il un caractère protestataire ? © Spencer Platt – 2020 Getty Images

"Le Wallon a tendance à faire trop de grèves"

Henri, un auditeur originaire de Jette, dans la Région de Bruxelles-Capitale, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "J’ai travaillé chez Caterpillar quand ils se sont implantés en Belgique. Nous n’avons jamais eu aucun problème pendant les années où j’y ai travaillé, nous n’avons jamais fait de grève. Mais il y a une chose à savoir avec les firmes américaines : il ne faut pas les chatouiller."

Ils vous mettent gentiment en garde plusieurs fois, et après ça se finit comme Caterpillar à Gosselies

"Les Wallons ont tendance à faire trop de grèves. On devrait être content que de grosses firmes s’implantent en Wallonie et qu’elles viennent nous donner du travail. Mais non, le Wallon n’est jamais content. Le Flamand, lui, est moins rouspéteur et plus travailleur. Ce ne sont pas des clichés, je l’ai vécu."

4 images
Licenciement chez FedEx : le travailleur wallon a-t-il un caractère protestataire ? © Drew Angerer – 2020 Getty Images

"Ils ont tendance à être moins entreprenants"

À Huy, dans la province de Liège, Bruno trouve le Wallon protestataire : "Je suis représentant et je vois bien sur le terrain une différence des deux côtés de la frontière linguistique. Et la mentalité est particulièrement différente en région liégeoise. Je vois bien que quand les ouvriers et les employés doivent en faire un petit peu plus, quand on arrive en fin de journée par exemple, ils ont tendance à être moins entreprenants. C’est certainement le cas ailleurs aussi, mais il y a des ouvriers beaucoup plus dynamiques dans d’autres régions. C’est en tout cas ce que je remarque dans les grandes structures."

Pourquoi faire plus ? C’est le patron qui s’en met plein les poches, de toute façon

"Concernant les Liégeois, je pense que les sociologues auront tendance à dire que c’est possiblement dû au background des années de richesse de la région : il y a eu de très grandes industries et cette culture se joint socialement à ces mentalités."

4 images
Licenciement chez FedEx : le travailleur wallon a-t-il un caractère protestataire ? © Spencer Platt – 2020 Getty Images

"Les Wallons sont volontaires"

Enfin, Lisette de Blégny, dans la province de Liège, conclut le débat : " Mon mari a travaillé pendant plus de 20 ans comme ouvrier avec des Flamands. Qui étaient en retard tous les matins ? Qui étaient malade quand il se passait quelque chose de spécial ? Qui se cachaient lors d’une intervention ? Pas les Wallons. On a toujours été content des Wallons qui travaillaient très bien et étaient volontaires. Je ne veux pas faire de généralité, les Wallons aussi ont des défauts. Mais je trouve cela sidérant d’entendre ce genre de propos qui visent particulièrement les Liégeois."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK