C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Leucémie chez les enfants : plus de cas près de la centrale de Mol-Dessel

Autour du site nucléaire de Mol-Dessel, il y a 3x plus de leucémie d’enfants qu’ailleurs. La question qui dérange et qui inquiète. Est-ce qu’autour de Fleurus où se trouve l’institut national des radioéléments, les enfants sont en danger aussi ?

Une étude publiée dans la revue scientifique "European Journal of Cancer Prevention" montre que les 0-14 ans dans un rayon de 15 km autour du site de Mol, où sont traités les déchets nucléaires, sont plus exposés aux risques de leucémie. La recherche belge n’en est qu’à ses débuts. Les Allemands ont fait ce genre de constat dès 2008. Reste un point d’interrogation : Fleurus et son activité nucléaire. L’institut national des radioéléments est spécialisé dans la fabrication de produits radiochimiques et radiopharmaceutiques.

Lodewijk Van Bladel, un des auteurs de cette enquête, confirme la présence de plusieurs cas de leucémie infantile dans la région autour du site de Mol-Dessel. "Il y a trois cas de plus que ce qu'on attendait, il faut tenir ces chiffres à l'oeil". Cette augmentation s'explique, selon lui, par la grande variabilité des statistiques. Il y a très peu de cas de leucémie infantile, la moindre variation est visible. Le chercheur précise que plus on aura de recul et de statistiques, plus on pourra avoir de certitudes scientifiques. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK