C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les incidents se multiplient dans les stades de foot : Que se passe-t-il avec les supporters ?

Les incidents se multiplient dans les stades de foot. Ce week-end encore, même des rencontres qui devaient a priori se dérouler dans le calme ont connu des débordements comme l’on en voit régulièrement depuis le retour des supporters dans les stades. Jets de pétards, fumigènes, gobelets ou balles de tennis se répètent, amenant la Pro League à travailler en lien avec la cellule football du SPF Intérieur sur une réaction ferme.

Que se passe-t-il avec les supporters ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© Tous droits réservés

"Il y a toujours eu un côté violent chez les supporters"

Christian, un auditeur originaire de Bruxelles, est intervenu à ce sujet sur notre antenne :"Je travaille pour une société qui installe des caméras dans les stades pour la télévision. Je constate que l’alcool joue énormément sur le comportement des supporters lors des matchs."

Je vois des supporters qui arrivent au stade complètement alcoolisés

"La semaine passée, quand l’Union Saint-Gilloise était en train de perdre, c’était une chose, mais lorsqu’ils ont commencé à gagner, on voyait des gobelets volés dans tous les sens. On ne peut pas empêcher les jets de gobelets dans le stade, mais on peut empêcher la vente d’alcool et contrôler les supporters aux entrées. Il y a toujours eu un côté violent chez les supporters, mais l’alcool empire la situation."

4 images
© Tous droits réservés

"Stopper cela au plus vite et de manière ferme"

Alexis Carantonis, rédacteur en chef de DHnet.be, nous explique son point de vue : "Le supporter a longtemps été privé de stade et il est aujourd’hui de retour. Le stade est le reflet de notre société qui est de plus en plus violente. J’ai l’impression qu’on est face à une banalisation d’une certaine forme de violence. Je pense qu’il faut stopper cela au plus vite et de manière ferme. En Angleterre, les autorités ont serré la vis et les supporters ne bronchent pas. En Belgique, ce n’est pas du laisser-aller, nous sommes un peu démunis. On prend trop le temps avant de réagir."

4 images
© Tous droits réservés

"Serrer la vis"

Enfin, le débat se termine avec Hugues Angot, éditeur de " QR le débat " : "L’argument "on a eu le Covid, maintenant, il faut se lâcher" ne tient pas la route. Lorsque je compare le comportement des supporters dans d’autres sports, on ne voit rien de similaire. C’est difficile à contrôler bien sûr, mais il n’y a pas d’autre solution que de serrer la vis. Il faut que la justice soit exemplaire, que les sanctions soient financières et qu’on exclut systématiquement du stade."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK