C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les étudiants de Liège demandent un service garanti aux TEC

La Fédération des étudiants de Liège demande aux TEC Liège d’assurer au moins deux lignes, la 48 et la 58, celles qui desservent le campus du Sart-Tilman pendant les prochaines actions syndicales. Est-ce que le TEC Liège va répondre favorablement ? Et si on le fait à Liège, on ne peut pas le faire à Charleroi, Verviers, Namur, Arlon ?

Carine Zanella, porte-parole du TEC Liège-Verviers, comprend la demande des étudiants liégeois. "Nous avons une mission de service publique, elle ne pourra être assurée lors des prochaines actions syndicales alors que les revendications ne sont pas liées aux TEC".

La demande d’un service garanti ne pourra pas être rencontrée a-t-elle expliqué. On parle ici d’un service minimum et celui-ci est très difficilement applicable. La mise en place d'un service minimum implique toute une série de questions : quelles lignes assurer ? Avec quelle quantité de bus en circulation ? Pour desservir quels arrêts ?

C'est Stéphane Thiery, porte-parole et directeur marketing et mobilité du groupe TEC, qui a répondu à ces question. 

Le porte-parole invite les étudiants à sensibiliser ceux qui appellent à manifester. Les travailleurs des TEC sont syndiqués à hauteur de 99,99%, l'entreprise de transport n'a aucune prise là-dessus. Il lui est d'ailleurs impossible de rediriger les non-grévistes vers des lignes précises. Cela est impossible sur le plan opérationnel. 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK