C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Les autorités déconseillent de se rendre à la mer : est-ce la bonne mesure à prendre ?

C’était le chaos hier pour se rendre à la côte en train. Face à l’affluence, la SNCB a décidé de ne permettre l’accès aux quais qu’au nombre de personnes qui pouvaient trouver une place assise dans les trains. Résultat : de longues files au départ, des heures d’attente avant de pouvoir embarquer. Au retour, la situation ne s’est pas améliorée avec des passagers agglutinés contre des grilles, espérant pouvoir rentrer chez eux. Les autorités ont désormais déconseillé de se rendre à la mer.

Déconseiller, c’est la bonne mesure à prendre ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

4 images
© KURT DESPLENTER – BELGA

"Il faut interdire les déplacements non-essentiels"

Nathalie, une auditrice originaire de Charleroi, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Non, ce n’est pas la bonne mesure, et on a déjà pu le constater lorsqu’on a déconseillé les voyages à l’étranger : les gens partaient quand même en vacances. Il n’y a plus aucune discipline, les Belges font ce qu’ils veulent et ne tiennent plus compte des mesures."

On a besoin d’air frais, surtout les personnes qui n’ont ni terrasse ni jardin, mais il n’y a pas que la mer en Belgique

"Cette situation dans les trains est inconcevable. Pour moi, il faut un nouveau confinement strict et interdire les déplacements non-essentiels. Aller à la mer n’est clairement pas nécessaire et il est temps que le gouvernement réagisse."

4 images
© KURT DESPLENTER – BELGA

" On ne peut plus interdire"

Du côté de Leuven, Frédéric n’est pas de cet avis : "Je pense que déconseiller est une bonne chose, mais on devrait alors nous suggérer d’autres destinations. D’ici le week-end prochain, il devrait y avoir une communication de la part de la SNCB pour que le premier choix ne se porte plus uniquement sur la mer. Pour moi, on ne peut plus interdire, il faut tenir compte de l’impact psychologique du confinement. La solution pourrait être de pousser les gens ailleurs : plusieurs espaces de divertissement sont à nouveau ouverts et il y a plein de parcs où on peut se promener."

4 images
© NICHOLAS DE COCKER – BELGA

"C’était tellement prévisible"

Le débat se conclut à Liège avec Alessandro : "Cette situation était tellement prévisible et absurde. Il y a trois soucis : le message des autorités n’est pas clair, la SNCB qui ne met pas les choses en place correctement et le citoyen n’a pas de bon sens. Comment expliquer aux commerçants pénalisés par la crise qu’on peut se rassembler en masse dans les trains, mais pas dans les magasins ? C’est intolérable. Ce serait bien de prévoir un quota de tickets par gare vers des sites touristiques afin d’éparpiller les voyageurs. Je pense qu’il faut arrêter de chercher des compromis et retourner à un confinement strict."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK