C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

Le gérant de SOS 247: " Je ne regrette rien "

Le gérant de SOS 247: "Je ne regrette rien"
Le gérant de SOS 247: "Je ne regrette rien" - © Tous droits réservés

Danielle, 75 ans, de Courcelles se plaint d’avoir payé plus de 1000€ pour faire changer une serrure chez elle. Le responsable de la société estime qu’il n’en peut rien si les gens sont bêtes et acceptent le devis. Il a raison, ce sont les gens qui sont bêtes ?

Vendredi dernier, Danielle a cherché en urgence un serrurier pour intervenir sur sa porte d’entrée qui ne fermait plus. Après avoir contacté deux sociétés près de chez elle, elle finit par chercher sur internet et tombe sur le site de SOS 247. Deux personnes arrivent chez elle et lui expliquent qu’ils vont se rendre au Brico pour acheter la serrure nécessaire pour faire la réparation. Une fois que sa maison peut à nouveau être fermée, elle doit payer 1068,39€, sans qu’une facture ne lui soit remise. Interrogé par La Nouvelle Gazette, le responsable de la société SOS 247 précise qu’un devis lui a été présenté et qu’il n’en peut rien si les gens sont bêtes. 

 

Ce sont les gens qui sont bêtes d'accepter de payer un tel devis ?  C'est la question que l'on vous posait ce matin dans " C'est vous qui le dites ".

À ce propos pour Daniel de Hasselt, les gens ne sont pas bêtes. C'est le serrurier l’escroc. Selon lui, c’est aberrant de profiter de la crédulité des personnes âgées. Laetitia de Braine-l'Alleud a eu récemment le même problème avec la même société. A la base, ils lui ont demandé la somme de 178 euros avant d’augmenter le diagnostic à 500 euros. Pour Jimmy de Gerpinnes, ce ne sont pas les personnes qui sont bêtes d'accepter de payer. Si une personne est bête dans cette histoire, c’est ce monsieur qui n’a aucun respect pour les personnes âgées. Selon lui, le ministère des Finances devrait s’intéresser à cette entreprise.

Après ces différents témoignages, l'un des gérants de SOS 247 s'est exprimé sur notre antenne:

" Ce qu’il y a, c’est que dans un premier temps, on nous a jamais appelé pour un changement de serrure. On nous a appelé pour une ouverture de porte. Ça c’est la première des choses. "

Du côté du prix : " Ouverture de porte fermée à clé classique … Si elle est fermée, donc si elle est claquée, c’est 350 euros. Si elle est fermée c’est 550 euros. [...] Ici la porte, elle était fermée, c’était 550 euros. Pour moi personnellement une urgence, ce n’est pas trop demander. "

Selon lui, cette dame était au courant du prix:  "Elle a reçu un devis avant l'ouverture de sa porte. On lui a identifié les tarifs. Et même comme ça, elle nous a quand même demandé d’ouvrir sa porte, ce que je trouve un peu hallucinant. Je trouve inadmissible que les gens demandent un service et qu’après ce service, ils portent plainte. "

Le gérant de SOS 247 ne regrette pas ses propos paru dans Sudpresse: " On m’a appelé exactement hier, un dimanche entre 20 heures et 22 heures. Je ne vous mens pas qu’un dimanche, on n’est pas un jour de semaine. On ne dérange pas normalement les gens un dimanche. Je ne regrette rien du tout. [...] C'est comme si je vais chez mon garagiste, je reçois un devis. J’accepte son devis et après je porte plainte. Tout ça parce qu’il y a un garage peut-être à quelques kilomètres plus loin qui demande moins cher."

Nous vous invitions à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C'est vous qui le dites".

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK