C'est vous qui le dites

Plus d'infos

Laurence de Beloeil : "D'accord de reporter mes congés, on a eu 2 mois de vacances en confinement!"

Laurence de Beloeil : "Ok pour reporter mes congés ; on vient d'avoir 2 mois de vacances pendant le confinement!"
4 images
Laurence de Beloeil : "Ok pour reporter mes congés ; on vient d'avoir 2 mois de vacances pendant le confinement!" - © Westend61 - Getty Images/Westend61

Les patrons souhaitent que les employés puissent reporter leurs congés annuels, au moins en partie sur 2021, pour faire face au retard pris pendant le confinement, comme on peut lire sur 7sur7 ce matin. De leur côté, les syndicats s’opposent à une mesure générale.

Ne pas vous arrêter cet été pour rattraper le travail, ça vous va ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

"Je suis à 100% d'accord avec cette proposition!"

Laurence, une auditrice originaire de Beloeil, en province de Hainaut, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Je suis à 100% d'accord avec cette proposition ! J'estime qu'en ayant été confinés pendant plus de deux mois, on a quand même pu en profiter et se reposer. Et puis financièrement, on doit aider notre entreprise et reprendre le boulot. Maintenant, ceux qui travaillent dans des commerces, qui n'ont jamais arrêté de travailler et qui ont pris des risques, comme le personnel soignant également, eux méritent leurs congés!" 

Ceux qui n'ont pas travaillé pendant le confinement doivent reprendre le travail!

Laurence persiste et signe, il faut retourner travailler et reporter les congés : "À partir du moment où nous n'avons pas travaillé, on doit relancer l'économie et retourner au travail. Le confinement, c'était deux mois de congés! Ceux qui n'ont pas travaillé pendant cette période doivent reprendre le travail et reporter leurs congés. De toute façon, il n'y a pas d'intérêt à partir en vacances maintenant, il faut rester prudent."

"Je ne suis pas d'accord!"

Du côté de Lessines, en province de Hainaut, Anne-Sophie n'est pas du même avis que Laurence : "Je ne suis pas d'accord avec le fait de devoir reporter des congés annuels. On parle du confinement comme si ça avait été des vacances, mais ce n'était pas du tout le cas ! Nous avons été contraints de rester à la maison, de ne pas voir nos proches, etc. Or, ce n'est pas la définition du mot vacances ! Pour ceux qui seraient volontaires, pourquoi pas... Mais ça ne doit pas devenir une obligation pour tout le monde. Je pense qu'on est tous dans le même bateau, patrons et employés, mais que chacun doit tout de même avoir le choix. Et moi, je dis non!"

"Les travailleurs ont subi une pression psychologique difficile"

Enfin, direction Aywaille, en province de Liège, où Véronique témoigne : "Je n'accepterais pas de reporter mes congés, on s'attaque à un droit fondamental et je pense que les travailleurs ont subi une pression psychologique très difficile et qu'ils ont le droit de se retrouver en famille et de se reposer. Maintenant, pour certains secteurs, au lieu d'interdire ou reporter, on peut aussi faire appel à une main d'œuvre supplémentaire ; beaucoup ont perdu leur travail, pourquoi ne pas faire appel à ces personnes-là pour pallier au manque de personnel ? Le bien-être des employés est essentiel pour une entreprise ; un employé bien dans sa peau, bien reposé et bien déconnecté est un bon élément. Et s'il en va de la survie de l'entreprise, c'est à notre gouvernement à accorder des aides financières et non pas aux employés à subir ce genre de problème."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et la Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK