C'est vous qui le dites

Plus d'infos

L’utilisation des filtres photo dès 10 ans, c’est mignon ou inquiétant ?

Dès 10 ans, la majeure partie des filles belges utilisent des filtres sur les photos pour modifier leur apparence, c’est ce qui ressort d’une enquête d’une marque de cosmétique. En moyenne, plus de 8 photos sont prises et 10 minutes sont consacrées à la retouche pour masquer des imperfections avant d’être satisfaites et qu’un cliché soit posté sur les réseaux sociaux.

L’utilisation des filtres photo dès 10 ans, c’est mignon ou inquiétant ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

3 images
© Halfpoint Images – Getty Images

"On vit dans une société où il y a beaucoup d’intolérance"

Lydie, une auditrice originaire de Tournai, est intervenue à ce sujet sur notre antenne : "Je trouve ça inquiétant. J’ai 3 garçons et le plus grand, de 9 ans, ne fait pas attention à son apparence sur les photos. Mais je peux comprendre qu’actuellement les générations changent et que des filles très jeunes ne s’acceptent pas."

On vit dans une société où il y a beaucoup d’intolérance

"Ce n’est pas comme à mon époque où à 10 ans, on allait jouer dehors et on ne faisait pas attention au physique des autres. Personnellement, je rectifie mes photos si je me trouve un peu trop rouge, mais je ne retouche pas mon visage, il faut s’accepter tel qu’on est. Je modifie uniquement la lumière pour ne pas ressembler à une tomate, mais je ne change pas mon nez, par exemple. Mais je ne pense pas qu’un enfant de 10 ans soit apte à avoir ce genre de réflexion. Je pense qu’on peut commencer à avoir une réflexion sur son physique à partir de 20 ans. À l’adolescence, il faut profiter de la vie et ne pas se préoccuper de ce que les gens pensent."

3 images
© Justin Paget Photography Ltd – Getty Images

"De futures clientes de la chirurgie esthétique"

Le denier débat de la semaine se termine à Lodelinsart avec Christian : "Je trouve ça très inquiétant et même alarmant. C’est à se demander comment ces enfants vont-ils réagir à 15 ans lorsqu’ils auront de l’acné. Ils vont devenir totalement névrosés du paraître. Ces jeunes filles vont être complètement dépendantes de tout ce qui est cosmétique, ce sont de futures clientes de la chirurgie esthétique. Elles ne sauront jamais s’accepter et vont déprimer comme pas mal de personnes dépriment à l’âge de 50-60 ans, lorsqu’elles se rendent compte qu’elles vieillissent. Je pense qu’on peut faire des retouches photo vers 15-16 ans, mais avec la surveillance des parents. Ils sont mineurs, c’est la responsabilité des parents. Ils doivent impérativement exiger de voir ce que leurs enfants montrent sur les réseaux sociaux et donner leur accord pour diffuser telle ou telle photo. Sinon, internet devient un catalogue d’exposition pour les gens tordus."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK