C'est vous qui le dites

Du lundi au vendredi de 09:00 à 10:30 sur Vivacité

Plus d'infos

L'avocate de la famille syrienne: "J'ai eu des nouvelles, hier encore leur maison était la cible de balles"

"J'ai eu des nouvelles de la famille Syrienne, hier encore leur maison était la cible de balles"
"J'ai eu des nouvelles de la famille Syrienne, hier encore leur maison était la cible de balles" - © Tous droits réservés

Nous revenions ce matin dans "C'est vous qui le dites" sur le dossier qui divise le gouvernement et la justice.

Point de départ : cette famille d’Alep (les parents et deux enfants) qu’une famille de Namur veut accueillir. La famille a demandé un visa pour venir en toute sécurité et compte introduire ici sa demande d’asile. L’office des étrangers a dit " non ". Les juges du conseil des contentieux ont dit " ok " à trois reprises. Le tribunal de première instance a également dit " ok " le 20 octobre dernier et a même condamné l’État à payer 4000€ par jour de refus, 1000€ par membre de la famille syrienne et par jour.

La cour d’appel a confirmé. Théo Francken ne veut pas appliquer la décision de justice. Bart De Wever a parlé d’un " gouvernement des juges et de juges coupés des réalités ". La NVA a lancé une campagne " je soutiens Théo ". Charles Michel a dû éteindre le feu, " a mis les points sur les i " mais est d’accord sur le fond : "comme n’importe quel justiciable, nous avons le droit de mettre en œuvre tous les moyens juridiques pour nous opposer à une décision judiciaire ". Recours prévu au conseil d’État et à la cour de cassation.

Selma Benkhelifa, avocate au sein du bareau Progress Law, le bureau qui gère le dossier de la famille Namuroise et Syrienne, donnait des nouvelles de la famille syrienne ce matin dans "C'est vous qui le dites". Pas plus tard qu'hier, leur maison était encore la cible de balles.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK